Land Rover Defender 110 : l’icône réhabilitée

Avec cette nouvelle génération, le Land Rover Defender a conservé son statut de franchisseur hors pair, tout en gagnant en confort.
1482
Land Rover Defender 110

Le Land Rover Defender d’ancienne génération visait les professionnels qui ne trouvaient pas d’équivalents aussi robustes, malgré une extrême rusticité en conduite et en confort. Land Rover a donc remis sur l’établi cette icône pour en conserver les atouts de franchisseur hors pair, mais avec tout « le confort moderne ».

Pour cela, les ingénieurs ont repris, renforcé et amélioré la plate-forme du Range Rover pour une plus grande polyvalence comme outil professionnel ou dérivé utilitaire, avec d’autres aménagements techniques possibles. Ce Defender se montre donc enfin sûr, confortable et époustouflant en tout terrain et hors-pistes. Et il peut toujours grimper aux arbres avec ses différents blocages de différentiel, ses rapports courts, sa transmission 4×4 permanente et ses suspensions pneumatiques réglables ‒ le tout géré électroniquement par des commandes tactiles faciles d’accès.

Le Defender s’inspire du Range Rover

Le Range Rover (voir l’essai) a donc servi de modèle pour réhabiliter ce Defender et c’est tant mieux. Personne ne se plaindra de l’abandon du châssis indépendant à échelle, source d’inconfort, avec aujourd’hui des capacités dépassées en franchissement et en traction. Et pour les « travaux publics », tournez-vous vers le pick-up taillé sur mesure.

Sous le capot, le nouveau 6-cyl. en ligne 3.0 turbo-diesel de 250 ch et 570 Nm se montre le plus homogène pour la polyvalence. Nous avons parcouru à bonne allure autoroutes, nationales et routes de montagne avec une aisance étonnante pour un engin pesant ses 2 340 kg à vide. Le freinage se fait très mordant et endurant, les liaisons au sol rassurantes et confortables en amortissement, malgré une prise de roulis parfois impressionnante. Et l’on est étonné par une consommation moyenne à 11,0 l/100 km, l’hybridation MHEV de 48 V contribuant à cette relative sobriété (8,8 l et 230 g en mixte WLTP). Le Defender a donc conservé ce style reconnaissable entre tous, y ajoutant l’ADN du Range Rover, pour un tarif en hausse à partir de 62 400 euros TTC en D250.Land Rover Defender 110

Valeurs futures
Land Rover Defender 110 D250 MHEV BVA8
Énergie Diesel
Boîte de vitesses Automatique
Carrosserie Tout-terrain
Cylindrée (cm3) 2 996
CO2 (g/km) 230-249
Ch din 250
Prix neuf TTC (€) 62 400
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 34 137
Valeur reprise 54,7 %
Valeur vente TTC (€) 40 208
Valeur vente 64,4 %
Source : Forecast Autovista, mai 2021.

Notre avis

PLUS
Capacités de franchissement ● Confort des suspensions, agrément de conduite ● Style et présence sur la route


MOINS
Poids total élevé ● Prix en hausse ● Qualité de certains plastiques intérieurs