Sécurité et prévention routières : l'objectif prioritaire

Laurence Capdeville, Centaure Provence-Méditerranée : « Travailler sur la prise de conscience »

Trois questions à Laurence Capdeville, directrice du centre Centaure Provence-Méditerranée.

- Magazine N°220
894

La formation permet-elle un retour sur investissement ?

Bien sûr et celui-ci est nécessaire, d’autant plus que la réforme de 2014 a entraîné une réduction des budgets. Dorénavant, l’entreprise n’a plus un budget à dépenser : la formation devient un investissement volontaire et calculé. Nous disposons d’outils pour mesurer l’impact de la sinistralité sur les coûts, notamment en termes de cotisations sociales, et sur les bénéfices post-formation. Notre action vise aussi à protéger le chef d’entreprise face à ses responsabilités.

Comment construisez-vous les formations ?

Nous avons mis en place des référentiels utilisés dans l’ensemble de nos...

Sécurité et prévention routières : l'objectif prioritaire