Pernod : des collaborateurs très impliqués

L’auto-partage pour relier Paris et Créteil

L’auto-partage est en réflexion chez Pernod. "Nous envisageons d’acheter un ou deux véhicules électriques même si ces modèles restent plus chers que les équivalents thermiques."

- Magazine N°173
730
L’auto-partage pour relier Paris et Créteil

« Nous envisageons d’acheter un ou deux véhicules électriques, par exemple une Citroën C-Zéro ou une smart ED, même si ces modèles restent plus chers que les équivalents thermiques. L’objectif serait de les utiliser pour effectuer la liaison entre notre siège à Créteil (94) et la holding Pernod-Ricard à Paris, dans le 16e arrondissement, en les partageant avec nos collègues du groupe », détaille Luce Gellibert. Ce service d’auto-partage pourrait concerner des collaborateurs qui recourent à leur propre véhicule, à des taxis ou encore à des voitures en location courte durée. « Sachant également que nous pouvons bénéficier de places de...

Pernod : des collaborateurs très impliqués