L’autoroute verte sera-t-elle électrique ?

Le concessionnaire d’autoroute ATMB, Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc, s’est associé avec le cabinet de conseil Carbone 4 pour étudier la faisabilité d’une autoroute électrique.

904
Réseau

Comment développer le transport longue distance écologique et résoudre la question de l’autonomie des batteries ? La solution pourrait venir d’autoroutes de nouvelle génération, capables d’alimenter en continu les poids lourds en électricité au cours de leur trajet : par caténaire, rail au sol ou induction. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude prospective élaborée par ATMB et un cabinet de conseil spécialisé dans la transition énergétique, Carbone 4, en association avec Engie Ineo, EDF, Geodis, Vinci Autoroutes et un constructeur de camions européen.

Réalisée sur une portion de 3200 km d’autoroutes, pour un investissement de 3 milliards d’euros, un tel équipement permettrait d’économiser 30 millions de tonnes de CO2 en vingt ans. « Les résultats de cette étude renforcent notre volonté d’avancer sur ces solutions innovantes de mobilité en proposant les infrastructures d’ATMB comme un laboratoire d’expérimentation en conditions réelles », a indiqué Florian Grange, chef de projet innovation et développement chez ATMB.