Le Club de la mobilité durable édite un livre blanc

Soucieux de promouvoir son image d’organisateur de mobilité, le loueur Athlon poursuit les travaux de son Club de la mobilité durable lancé il y a deux ans. Avec des pistes de travail à la clé.

1063
Le Club de la mobilité durable édite un livre blanc

Athlon a ainsi dévoilé un livre blanc qui dresse de grandes lignes prospectives sur la mobilité à l’horizon 2030 avec, condensées en une dizaine de points, des pistes d’amélioration des déplacements à mettre en œuvre dès maintenant.

Certaines pistes s’adressent directement à l’État, comme celle de réduire les contraintes administratives pour faciliter le télétravail et alléger les déplacements pendulaires. Mais d’autres peuvent être mises en place au sein des entreprises. C’est vrai de cette proposition de créer dans chaque entreprise une caisse commune, alimentée aussi bien par les salariés que par l’employeur, pour financer toutes les nouvelles solutions de mobilité durable utilisables par l’ensemble des salariés.

Le livre blanc évoque bien sûr le thème d’actualité du traitement des données sur les déplacements. Il en préconise l’ouverture pour permettre la création d’un pass mobilité universel qui faciliterait l’accès au moyen de transport le plus approprié au fur et à mesure des déplacements : par exemple l’avion, puis la voiture et les transports en commun, voire le vélo pour arriver jusqu’à sa destination finale.

Toujours dans cette logique d’adaptation du véhicule aux déplacements, le livre blanc suggère aussi le développement du crédit mobilité ; celui-ci donne accès, dans les entreprises, à des voitures adaptées pour les trajets domicile-travail en semaine, et à des véhicules de plus grande capacité le week-end pour les voyages en famille. Une meilleure adéquation des voitures aux usages qui peut se développer grâce à l’autopartage. Ce qui passerait aussi par l’ouverture des flottes des services publics (collectivités, administrations), pour des locations au privé pendant les week-ends par exemple.

Reste que beaucoup de ces pistes font face à « de nombreux obstacles fiscaux », a souligné le président d’Athlon France, Bruno Leray, lors de la présentation de ce livre blanc. Une raison de plus pour diffuser ce livre blanc au plus grand nombre, a préconisé le président d’Athlon, aussi bien auprès des ministères compétents que des collectivités et des entreprises.

PARTAGER SUR