Le CNPA salue la prime à la casse

Dans un communiqué, le Conseil National des Professions de l’Automobile se félicite de l’instauration d’une prime de renouvellement du parc automobile annoncée par le Président de la République.

- Magazine N°134
464

Nicolas Sarkozy veut mettre en place un système incitatif qui sera à la fois « progressif et durable » dans le but d’accélérer le renouvellement du parc automobile et, par conséquent, de diminuer de manière significative les émissions polluantes des véhicules. Dans un communiqué du 7 novembre, le CNPA se dit favorable à cette mesure. Le CNPA considère que cette mesure est de bon sens dans la mesure où l’âge moyen du parc automobile est aujourd’hui supérieur à 8 ans et que 60 % des émissions polluantes proviennent des voitures de plus de 10 ans qui représentent un tiers du parc automobile français.

D’après le CNPA, cette mesure pourrait permettre d’économiser des tonnes de CO2 en générant un effet de masse susceptible de rajeunir durablement le parc.

Le CNPA souligne l’intérêt d’intégrer dans le projet gouvernemental une incitation non seulement pour les véhicules neufs, mais aussi pour les véhicules récents, de moins de 6 ans, qui répondent aux normes Euro 3 et 4. Cette proposition devrait être assortie, par exemple, de prêt à taux zéro ou de crédit d’impôt pour véritablement prendre en compte le pouvoir d’achat limité des familles françaises. Elle permettrait de diviser par deux les émissions polluantes du parc. Enfin, le CNPA souhaite souligner la situation spécifique des véhicules industriels qui doit être également prise en compte.

PARTAGER SUR