Le Groupe PSA, « sous-traitant » de Punch Powertrain

En signant un accord de production avec le sino-belge Punch Powertrain pour la boîte e-DCT 48 V, le Groupe PSA ne veut pas laisser passer le train de l’hybridation légère.

1061
PSA Punch Powertrain

Au mois de mai 2018, le Groupe PSA avait signé un accord de coopération industrielle avec le chinois Punch Powertrain implanté en Belgique. Ce contrat visait le développement et la fabrication d’une boîte double embrayage incluant un petit moteur électrique pour une intégration dans les véhicules du groupe en 2022 (voir notre brève).

À terme, la fabrication devrait permettre de sortir 600 000 boîtes e-DCT 48 V par an dans l’usine PSA de Metz-Tremery (Moselle) qui produit des boîtes de vitesses depuis la fin des années 60 pour le groupe. Une reconversion qui devrait assurer la pérennité de l’usine et des 2 800 emplois après la perte de la fabrication des boîtes automatiques EAT 8 rapports Aisin du groupe au profit de l’usine PSA de Valenciennes (Nord). La nouvelle entité est baptisée « Punch Powertrain PSA e-transmissions ».