Le marché du véhicule d’entreprise s’offre un record en 2015

D’après des données de l’OVE, 730 763 véhicules légers neufs ont été achetés par des sociétés en 2015. Sur les douze derniers mois, le marché a progressé de 6,3 %, soit le meilleur résultat depuis 2009.

781
Le marché du véhicule d’entreprise s’offre un record en 2015

Les entreprises seraient-elles devenues le moteur des ventes de véhicules neufs en France ? À en croire les dernières statistiques, c’est une évidence. Alors que le marché a connu une belle année 2015 avec une hausse des immatriculations de VL de 5,5 %, les ventes à sociétés (administrations, loueurs longue durée et sociétés hors automobiles) ont connu, elles, un boom de 6,3 %, à 730 763 unités, d’après l’OVE.

Sur 2015, « le marché des véhicules d’entreprise a représenté 31,85 % de l’ensemble du marché automobile national, contre 30 % en 2012 », a spécifié l’OVE. À noter cependant une grande disparité entre les VP, qui ont représenté 428 653 immatriculations (+ 10,4 %), et les VUL qui ont pesé 302 110 unités (+ 1 %).

Le diesel toujours plus présent !

Bien que dans le viseur du gouvernement, le diesel continue de dominer les achats des sociétés. Avec 638 298 ventes de VL, cette motorisation a progressé de 2,3 % en 2015, et même de 3,8 % sur le seul segment des VP. Sa part de marché atteint 87,35 % du marché total, perdant cependant 10 points de part de marché entre 2012 (90,54 %) et 2015. Une donnée qui ne devrait que peu évoluer en 2016, la déductibilité de la TVA sur l’essence ayant été enterrée par le gouvernement.

L’essence de son côté a représenté 14,32 % des ventes sur le segment VP à 61 380 unités, un chiffre en hausse de 49,3 % sur un an. « Depuis 2012, cette énergie connaît une montée en puissance régulière sur le marché entreprises puisqu’elle s’est adjugée 6,96 points en quatre ans », détaille à ce sujet l’OVE.

Les motorisations alternatives en progrès

Autre donnée intéressante, celle de la hausse des immatriculations de VP hybrides rechargeables. Sur un an, les ventes ont progressé de 306,3 % à 1 861 unités. Malheureusement, l’embellie pourrait être de courte durée, le gouvernement ayant décidé de raboter les aides à l’achat pour ce type de véhicule.

Enfin, les ventes de modèles électrique ont elles aussi connu un bon cru en 2015 avec 3 247 mises à la route, soit une progression de 26 %. Grâce à cette performance, le VE a atteint « 1,02 % du marché des véhicules d’entreprise », a conclu l’OVE.