• Mots clés connexes
  • ACEA

Le marché européen sur son 31

D’après les statistiques de l’ACEA, les ventes de véhicules neufs ont progressé de 6 % en mars, à plus de 1,7 million d’unités. C’est le 31e mois de croissance ininterrompue pour le marché européen.

612
Le marché européen sur son 31

La crise de 2007 serait-elle en passe d’être effacée ? C’est en tout cas le sentiment qui ressort des chiffres du marché européen en mars. Ainsi, d’après l’ACEA, 1 700 674 véhicules légers neufs ont été immatriculés le mois dernier, un chiffre en hausse de 6 % sur un an. Pour l’association, le volume observé est d’ailleurs « proche des niveaux de mars 2007, juste avant la crise économique qui a frappé l’industrie automobile ».

Dans le détail, l’Italie a signé la plus belle performance des grands marchés en mars avec des immatriculations en progrès de 17,4 % à 190 381 unités. La France de son côté a enregistré 211 254 mises à la route (+ 7,5 %), tandis que le Royaume-Uni a affiché une hausse de son marché de 5,3 % à 518 707 unités. À noter la stabilité de l’Allemagne (- 0,04 %) et de l’Espagne (- 0,7 %). Et l’ACEA de rappeler que « cette année, Pâques est tombé en mars, ce qui réduit le nombre de jours de vente, alors qu’il était en avril en 2015 ».

Fiat toujours plus haut, Renault aussi

Du côté des constructeurs, le groupe Volkswagen a semblé marquer le pas en ce début d’année avec une progression inférieure au marché (+ 2,6 %). La faute au repli de 1,6 % des immatriculations de la marque étendard à 175 024 unités. Au contraire d’Audi (+ 8,5 %) et Skoda (+ 8 %) qui ont tiré les immatriculations tandis que Seat (+ 0,8 %) est resté stable.

L’un des grands gagnants de 2016 est à chercher de l’autre côté des Alpes. En effet, le groupe FCA a enregistré une nouvelle hausse de ses ventes de 14 % en mars à 109 580 unités. Les constructeurs premium allemands ont aussi tiré leur épingle du jeu avec des immatriculations en augmentation de 15,3 % pour BMW et 11,6 % pour Daimler.

Le constat est mitigé pour les constructeurs français. Renault a connu une progression de ses ventes de 8,9 % à 157 109 immatriculations, portée en grande partie par la marque au losange (+ 10,4 %), tandis que Dacia a augmenté moins vite que le marché (+ 4,7 %). PSA a enregistré pour sa part un bien triste mois de mars avec une hausse de seulement 1,4 % de ses ventes. En cause, la faiblesse de Peugeot (+ 2,3 %) mais aussi et surtout la nouvelle contre-performance de DS qui a vu ses mises à la route reculer de 5,3 %.

L’Italie porte le marché !

À l’issue du premier trimestre les ventes de véhicules neufs en Europe sont en progrès de 8,2 % à 3 819 269 unités. Le marché a notamment pu compter sur les fortes poussées de l’Italie (+ 20,8 %) et de la France (+ 8,2 %), mais aussi sur celles de l’Espagne (+ 6,9 %) et du Royaume-Uni (+ 5,1 %).

PARTAGER SUR