• Mots clés connexes
  • CCFA

Le marché français confirme sa hausse en juillet

Les ventes de véhicules légers ont progressé de 0,8 % en juillet 2015, portées notamment par les véhicules particuliers (+ 2,3 %). Depuis le début d’année, le marché est en progrès de 4,7 %.

434
Le marché français confirme sa hausse en juillet

Après le rebond du mois de juin, juillet est venu confirmer les bonnes dispositions du marché français. Avec 174 812 véhicules légers neufs vendus durant le mois, le marché a progressé de 0,8 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à juillet 2014. Selon les chiffres du CCFA, 147 132 VP (+ 2,3 %) et 27 680 VUL (- 6,8 %) ont été immatriculés sur cette période.

Les constructeurs français ont connu un début d’été contrasté. Ainsi le groupe PSA a vu ses ventes progresser de 1,5 % avec 55 862 véhicules enregistrés grâce à Peugeot (+ 5,1 %) alors que Citroën et DS ont vu leurs immatriculations chuter respectivement de 2,2 % et 7,1 %. Renault a encaissé un sévère – 9 % sur le marché avec « seulement » 37 628 immatriculations pour le groupe. Si Dacia est parvenu à sauver les meubles (- 1,2 %), c’est la marque étendard du groupe qui s’effondre avec – 11 %.

Les constructeurs étrangers sont les gagnants du mois avec des ventes en progrès de 5,7 % et une part de marché de 42,25 %. Si le groupe Volkswagen n’a pas profité pleinement de cette période avec des immatriculations en repli de 0,7 %, le groupe Fiat a confirmé son excellent premier semestre avec une progression de 8,2 % (9 676 ventes sur le mois). Ford de son côté a affiché une hausse de 5,3 % tandis que Toyota a augmenté ses ventes de 11,3 %. A noter la très belle performance des marques premium allemandes : le groupe Mercedes a vendu 6 814 véhicules en juillet (+ 18,2 %) et le groupe BMW, 6 094 (+ 5,9 %).

Conséquence de ces bons chiffres de juillet, les ventes de VL ont connu sur les sept premiers mois de 2015 une hausse de 4,7 % à 1 384 710 unités, à nombre de jours ouvrables comparables par rapport à la même période en 2014. Cependant, les immatriculations de VP sont à la hausse avec 1 164 625 unités, alors que celles des VUL sont en légère baisse avec 220 085 unités (- 0,2 %).