Le match : BMW X5 contre Audi Q7

Avec sa nouvelle génération de X5, BMW ne vise plus uniquement son éternel rival, le Mercedes ML. Il a désormais dans sa ligne de mire un autre concurrent majeur plus familial, l’Audi Q7.

- Magazine N°129
2935

Dans un contexte économique un brin morose, mais où les voitures de luxe ne se sont jamais aussi bien vendues, la bataille que se livrent les constructeurs sur le segment des SUV haut de gamme fait rage. L’actualité revient à BMW qui vient de lancer la seconde génération de X5.comme le bavarois l’annonçait il y a quelques années, ce X5 est globalement plus gros et ce n’est pas vraiment un hasard. Il y a un peu plus d’un an, Audi lançait le Q7. Un 4×4 non moins haut de gamme qui fait en quelques sortes office de géant de la catégorie puisqu’il avance une longueur frisant les 5,09 mètres (une berline Classe S en somme). L’idée d’Audi étant de proposer un engin plus familial que la concurrence. Du coup, BMW s’y colle également sans toutefois aller aussi loin puisqu’il mesure 24 centimètres de moins. En mettant les deux engins face à face, nous avons droit à des dessins très différents. Audi cultive un style élancé, proche d’un break avec une ceinture de caisse assez haute alors que BMW ne révolutionne pas : on prend le même qu’avant, mais on le corrige avec des galbes plus généreux offrant un rendu global plus bombé. Avouons toutefois qu’il convient de le mettre à côté de l’ancienne génération pour percevoir de réels gros changements.

Du volume pour l’Audi Q7

Une fois à bord, c’est un peu l’inverse puisque le X5 n’a plus grand-chose en commun avec son prédécesseur. La présentation se veut encore plus cossue avec une planche de bord intégrant un écran couleur central que l’on commande avec le système I-Drive, mais aussi une baguette en aluminium du plus bel effet. Dans le Q7, l’ambiance se veut un peu plus high-tech en faisant moins appel aux matières en bois et davantage à l’aluminium. Côté volume, il faut reconnaître que les deux véhicules se valent avec un confort absolu à toutes les places, sauf si l’on prend en compte une éventuelle 3ème rangée de sièges. Dans ce cas, l’avantage va au Q7 dont les deux places du fond offrent plus d’espace aux jambes et un coffre de 775 litres contre 620 chez BMW.

Dans les deux cas, le fait de rajouter ces deux sièges coûtera un peu plus de 1 000 euros. Bien entendu, ce n’est pas la seule option au catalogue. En prenant les deux finitions haut de gamme, Avus pour le Q7 et Luxe pour le X5, les deux voitures offrent de multiples airbags, une climatisation automatique bizone, un GPS, un lecteur CD, un radar de parking, une sellerie cuir, sans oublier des phares et essuie-glace automatiques. Vendu près de 6 000 € de plus que le X5, le Q7 offre davantage d’équipements. Si vous souhaitez remplacer votre oreillette Bluetooth par un système intégré à votre voiture, comptez 800 € chez BMW. Même constat pour la suspension Sport et les sièges électriques (2 650 €), etc. Au petit jeu du plus gros catalogue d’options, nos deux engins sont bien difficiles à départager.

De l’énergie pour le X5

En regardant sous le capot, le BMW X5 emploie toujours un bloc 6 cylindres 3. 0 litres diesel à rampe commune. Revu pour l’occasion, il délivre 235 chevaux contre 233 pour le V6 3. 0 TDi de l’Audi Q7. Au chapitre des performances, le X5 s’en sort sensiblement mieux avec près d’une seconde de moins pour afficher 100 km/h, mais aussi de reprises un brin plus vivaces qu’à bord de son concurrent. Il le doit à une récente boîte automatique à 6 rapports dont les réactions n’ont pas grand chose à envier à la célèbre DSG du groupe Volkswagen, mais aussi au poids d’environ 100 kg de moins sur la balance. Une différence que l’on retrouve également au niveau du comportement routier. Malgré une suspension pneumatique gérant en permanence la loi d’amortissement, le Q7 se révèle un peu plus pataud que son rival bavarois dans les enchaînements. Notez que notre X5 était doté d’une direction active améliorant son agilité, une option qui au passage est facturée 1 350 €. Il faut néanmoins reconnaître que nos deux SUV confèrent à leurs occupants un niveau de confort extrême quel que soit l’état de la route et que leurs diesels respectifs ne viennent jamais envahir l’habitacle par leurs claquements. Côté consommation, BMW semble avoir bien travaillé sur son moteur 3 litres puisqu’il avance une consommation de près de 2 litres de moins que celle d’Audi. Sur ce terrain, le X5 semble même régner sur la catégorie puisque même le ML320 CDi de Mercedes ne fait pas mieux. Même constat pour les émissions en CO2 avec un écart de 51 g/km en faveur du X5.

Restez sur les sentiers battus !

Si l’envie vous prend d’aller vous balader avec l’un de ces deux 4×4, veillez à rester le plus possible sur des sentiers battus. Utilisant quasiment le même mode de transmission à 4 roues motrices et affichant 2,2 tonnes pour le X5 et 2,3 tonnes pour le Q7, nos deux compères auront bien du mal à se sortir de l’embarras sur terrains très gras. Contrairement au ML qui propose une option Off Road Pro permettant de jouer les baroudeurs, les Q7 et X5 ne disposent ni de gamme de rapports courts, ni de blocage de différentiel. Cela ce traduit par la possibilité d’effectuer des petites balades sur tous types de chemins, un point c’est tout. Dans le cas contraire, attendez-vous à faire souffrir votre embrayage, et je ne parle pas de l’affolement de l’ESP (fort heureusement déconnectable sur les deux modèles). Même s’ils ne sont pas vraiment conçus pour cela, la ville peut facilement donner l’avantage au X5 en raison d’un gabarit, certes important, mais bien plus facile à garer que son rival de plus de 5 m.

Passons enfin au coût du plaisir. Affiché 58 900 € dans sa finition Luxe, notre X5 semble plus abordable que le Q7 (66 450 € en finition Avus), mais ce n’est pas sur ce point qu’il convient de les départager, le Q7 étant mieux équipé de série. En dehors des lignes, réussies dans les deux camps, du confort et de l’agrément, le X5 s’impose d’une courte tête pour son comportement et sa plus grande facilité au quotidien. Reste au Q7 son coffre gigantesque qui dans certains cas peut faire la différence.

PARTAGER SUR