Le nouvel Opel Mokka adopte des motorisations thermiques

Le nouveau SUV urbain de l’allemand Opel, le Mokka, sera prochainement proposé en version essence et diesel.

1208
Opel Mokka
Opel Mokka

Après avoir dévoilé le Mokka-e, la version 100 % électrique (voir la brève) de son nouveau SUV urbain, Opel présente à présent son Mokka en versions essence et diesel. Une offre thermique encore incontournable sur ce segment, notamment auprès des flottes. Et qui représentera le plus gros du volume des ventes (90 %), au moins dans un premier temps.

Long de 4,15 m, ce Mokka reprend la plate-forme CMP (Common Modular Platform) du Groupe PSA. Une base technique que l’on retrouve chez les cousins Peugeot 2008 et DS 3 Crossback. Ces modèles, rappelons-le, se déclinent également en versions 100 % électriques : e2008 (voir l’essai) et DS 3 Crossback E-Tense (voir notre essai).

Opel Mokka : des moteurs sobres

Sous le capot de ce Mokka, on retrouvera donc deux moteurs essence 3-cylindres 1.2 PureTech de 100 et 130 ch. Avec entre 4,5 et 4,8 l/100 km et entre 104 et 111 g/km de CO2 selon les versions en NEDC*. Le plus puissant peut recevoir une boîte automatique à 8 rapports avec palettes au volant Quickshift. Un diesel 1.5 de 110 ch, associé à une boîte manuelle à 6 vitesses, est aussi de la partie (3,8 l/100 km et 100 g/km en NEDC*). Pour respecter la dernière norme Euro6dTemp, il s’équipe d’un système complet de dépollution (filtre à particules, réduction catalytique SRC, piège à NOx avec injection d’AdBlue).

* Les chiffres préliminaires de consommation de carburant et d’émissions de CO2 mentionnés sont déterminés conformément à la nouvelle procédure d’essai WLTP (règlement UE 2017/948). Les valeurs pertinentes ont été reconverties en NEDC pour permettre la comparaison avec d’autres véhicules.