Le parc de l’État s’électrise et s’hybride

Pour les flottes de l’État, 2013 représente indéniablement un tournant. Alors que le gouvernement précédent avait incité les « opérateurs de l’État » c’est-à-dire tous les établissements publics, entreprises à participation publique et collectivités territoriales, à renouveler leur parc pour des véhicules plus propres, le gouvernement Ayrault a précisé et confirmé en début d’année que ces nouveaux véhicules seraient pour une part de 25 % des modèles hybrides ou électriques.

- Magazine N°186
432
Le parc de l’État s’électrise et s’hybride

Dans un ministère comme celui l’agriculture, cette mesure va contribuer à modifier la nature du parc, essentiellement composé de voitures particulières. Selon les dernières statistiques disponibles, au 31 décembre 2011, la flotte du ministère, administration centrale et direction régionale, était constituée de 571 véhicules dont 529 VP, pour une bonne moitié des Clio, 49 VUL et un deux-roues. L’âge moyen du parc s’élevait à 53,9 mois, avec un kilométrage annuel moyen de 15 417 km. « En 2007, nous étions en moyenne à un rejet de 155 g/km de CO2 avec les utilitaires. Aujourd’hui, nous sommes autour des 125 g, toujours avec les utilitaires...

PARTAGER SUR