Le péage bientôt moins cher pour les voitures vertes ?

Suite au rapport que lui a remis Jean-Pierre Beltoise, le ministre des Transports Dominique Perben a donné son accord pour la mise en place d’une réduction des tarifs de péage pour les véhicules propres. Une mesure qui pourrait s’appliquer aux poids lourds dès 2008.

- Magazine N°126
472

En octobre dernier, Dominique Perben avait demandé à Jean- Pierre Beltoise de lui faire des propositions de modulation des tarifs des péages d’autoroute afin de favoriser l’utilisation des véhicules les plus propres. La rédaction de ce rapport ne lui a pris que quelques mois. L’ancien pilote de course a en effet remis son rapport au ministre le 8 février dernier. Et l’essentiel de ses recommandations ont été retenues. En pratique, Jean-Pierre Beltoise propose d’accorder une réduction de 20 % aux poids lourds et aux voitures les plus propres grâce à un badge de télépéage spécifique. Les poids lourds répondant aux dernières normes antipollution (EURO IV et V) et les voitures émettant moins de 130 g de CO2 par kilomètre et peu polluantes bénéficieraient de cette réduction. Pour y parvenir, plusieurs mesures concrètes sont préconisées, notamment « la mise en place d’un cadre juridique contraint qu’il conviendra de faire évoluer, le choix du critère de pollution, et la nécessaire automatisation de l’identification et du contrôle des véhicules grâce au télé-badge », a précisé Dominique Perben.

Ayant retenu la majorité de ces orientations, le ministre a demandé à ses services de préparer un projet de loi pour la rentrée pour permettre cette modulation. Il précise cependant que cette modulation tarifaire sera envisagée dans un premier temps pour les seuls poids lourds « en profitant de la réforme des abonnements professionnels destinés aux transporteurs routiers ». Son objectif est que cette mesure puisse s’appliquer à ces véhicules dès 2008.

Quant à l’extension de cette mesure aux véhicules légers, elle passera par une concertation préalable avec les consommateurs, les associations de protections de la nature, les sociétés d’autoroutes et les constructeurs automobiles, a expliqué le ministre. Et de souligner : « cette modulation tarifaire pourra bénéficier à plusieurs millions de véhicules. C’est la première fois en Europe qu’une mesure aussi large sera mise en place à l’échelle d’un réseau de plus de 8 000 kilomètres d’autoroutes ». Rendez-vous après les élections pour savoir si elle sera appliquée.

PARTAGER SUR