Le plan anti-pollution parisien adopté

Comme annoncé il y a quelques jours, Anne Hidalgo, la maire de Paris, a exposé au conseil de la ville son plan antipollution, destiné à chasser les véhicules les plus polluants. Un plan largement approuvé par les conseillers.

407
Le plan anti-pollution parisien adopté

Pour rappel, en voici les principales mesures qui concernent notamment les professionnels. Dans le cadre de la création d’une zone à basses émissions, Paris souhaite instaurer progressivement des restrictions de circulation. En commençant dès le 1er juillet de cette année par l’interdiction de circulation des poids lourds, autocars et bus 1 étoile (voir tableau), et ceci de 8 h 00 à 20 h 00, et 7j/7.

Puis, dès le 1er juillet 2016, tous les véhicules 1 étoile seront interdits : ainsi, les VP, VUL et deux-roues ne pourront plus circuler en semaine mais seront autorisés le week-end. Enfin, entre 2017 et 2020, les véhicules 2, 3 puis 4 étoiles seront progressivement interdits.

En complément et à la demande des maires d’arrondissement, devraient être expérimentées des zones à trafic limité, quasi piétonnes, et d’autres avec un sens de circulation réservé aux véhicules propres.

Afin d’accompagner la mise en place de ces mesures, Paris propose aux professionnels les plus modestes une aide financière pour remplacer un VUL thermique par un modèle électrique ou GNV. Cette aide, correspondant à 15 % du prix d’achat HT du véhicule hors option, est plafonnée à 9 000 euros. Le nombre de salariés et le chiffres d’affaires, ou « tout autre critère représentatif » constituent les critères d’attribution retenus pour la distribution de cette aide.