Le post-accident

Ils interviennent quand c’est trop tard… Après l’accident.

- Magazine N°137
545

Mais ils peuvent limiter les dégâts ! Les «assisteurs» offrent une panoplie de services qui aide l’automobiliste victime d’un petit ou gros crash, à s’en sortir le mieux possible, à amoindrir ses maux, à réduire son stress. Cela commence par un contact téléphonique : « Nos dépanneurs doivent s’assurer que le véhicule accidenté et son conducteur ne sont pas immobilisés à un endroit dangereux, ce qui risque de créer un sur-accident », explique Jean-Mathieu Biseau, Président de RAC France… RAC est une célèbre société d’assistance (et d’autres services auto) en Grande-Bretagne (12 000 personnes, 2,5 milliards de C. A. ), qui, depuis 20 ans, se développe chez nous. En France, elle emploie 150 personnes pour un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros et travaille avec de grands loueurs tels qu’Arval ou ALD Automotive. Le dépanneur RAC en mission peut aussi aider à rédiger le constat à distance, conseiller (avant d’arriver sur les lieux) de sécuriser la zone de l’accident avec un triangle, etc. Puis, sur place, l’un de ses 900 dépanneurs (disponibles 24 heures sur 24) qui arrivent dans un délai moyen de 40 mn, organise le remorquage, le rapatriement sanitaire si besoin, voire l’assistance psychologique avec des spécialistes quand le conducteur est très traumatisé. Dans un autre registre, Mondial Assistance a mis en place le « Pack prévention permis ». En option ou inclus dans un contrat d’assurance, il permet, après que l’automobiliste ait perdu des points sur son permis, d’en récupérer 4, en effectuant volontairement un stage de conduite couvert financièrement. L’assisteur fait aussi d’autres préventions… Outre son service d’informations téléphoniques rappelant les dernières réglementations en vigueur, Mondial Assistance, dans le cadre de ses contrats et pour une somme très modique, met à disposition des conducteurs qui ne se sentent pas en état de conduire (par exemple, après une soirée bien arrosée…), un taxi pour les ramener à leur domicile. En 2008, Mondial Assistance compte développer davantage l’axe préventif de son offre, avec de nouveaux services…

PARTAGER SUR