Le Renault Kadjar repart à l’attaque

Renault présentera au Mondial de Paris la version restylée de son Kadjar, qui sera ensuite lancée début janvier. Une mise à jour suffisante pour rattraper son rival le Peugeot 3008 ?

925
Renault Kadjar

Vendu à 450 000 exemplaires dans le monde depuis son lancement en 2015, le Renault Kadjar peut être fier de son bilan. Mais sur le marché français, il reste loin derrière la référence du segment : le Peugeot 3008 (voir l’essai). Renault lui a donc concocté un restylage discret mais néanmoins riche d’évolutions.

De l’extérieur, on remarque de nouveaux boucliers, une calandre élargie ainsi qu’une nouvelle signature lumineuse avant et arrière avec clignotant à led. Des projecteurs full led seront également proposés en option. À bord, l’écran tactile central conserve les mêmes dimensions mais sa présentation évolue avec l’intégration des commandes périphériques dans l’encadrement. Et le système multimédias R-Link 2 offre de nouvelles fonctionnalités comme la réplication du smartphone.

Nouveaux moteurs essence et diesel

Le Kadjar reçoit aussi de nouveaux moteurs. En essence, le 1.3 TCe (140 ou 160 ch), développé avec Daimler, remplace l’ancien 1.2 TCe. Il peut être associé à la boîte robotisée à double embrayage EDC. En diesel, le choix se portera entre le 1.5 Blue dCi de 115 ch et un inédit 1.7 Blue dCi de 150 ch. Ce dernier sera proposé uniquement en boîte manuelle, avec 2 ou 4 roues motrices en option. À noter que la transmission intégrale d’origine Nissan reste un précieux atout face au 3008 qui en est dépourvu.

Voir l’essai du précédent Renault Kadjar

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Renault Kadjar