La grande distribution abat son jeu

« Le réseau Leclerc suffit à nos besoins »

Sous-traitant de France Télécom, La Signalisation Bretagne installe des réseaux téléphoniques et assure le service après-vente auprès des abonnés. Implanté dans quatre régions du grand Ouest, l’entreprise compte 330 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros.

- Magazine N°163
659
Simon Demeillers, P-DG de La Signalisation Bretagne

« Notre flotte compte 310 véhicules dont 15 poids lourds, une quarantaine d’utilitaires légers, 90 fourgons équipés de nacelles et 130 Berlingo, le solde étant constitué de véhicules de tourisme pour l’encadrement et les agents de maîtrise. Nous achetons les véhicules avec un contrat de crédit-bail. J’ai repris l’entreprise il y a trois ans. Les prises de carburant étaient remboursées sur note de frais ou les collaborateurs devaient s’approvisionner dans des stations où nous avions des comptes ouverts assortis de chèques de caution. Nous gérions 400 notes de frais par mois sans aucun moyen pour suivre et optimiser les coûts. J’ai décidé d’équiper les véhicules de cartes pétrolières pour obtenir les kilométrages et contrôler ainsi que les révisions, les entretiens périodiques et les contrôles techniques étaient faits en temps et en heure. De plus, je voulais connaître les consommations en m’appuyant sur des chiffres réels. Lorsque j’ai opté pour la carte Energeo de Leclerc, j’ai pu fermer les comptes que l’entreprise avait ouverts auprès de plusieurs stations de taille modeste. Au total, j’ai récupéré 60 000 euros de dépôts de garantie. Je ne voulais plus assurer la trésorerie des pétroliers. Maintenant, avec la carte Energeo, je peux suivre précisément les prix et les consommations de mes véhicules car 98 % des enlèvements se font dans les stations de l’enseigne. Le réseau de Leclerc suffit amplement à nos besoins. Nos techniciens parcourent 250 kilomètres par jour. Ils passent forcément devant une station Leclerc.

Une gestion en direct

Je gère mes cartes à partir du site internet d’Energeo. À titre d’exemple, si un collaborateur part en vacances, je peux désactiver sa carte et la remettre en service quand il reprend son travail. En cas de perte, je peux également effectuer cette même opération et réactiver la carte si elle est retrouvée. Je reçois une alerte en temps réel si une prise de carburant dépasse les 80 litres. Tous les mois, je télécharge les données de consommation. Je sais précisément qui consomme quoi. J’ai mis en place un palmarès des conducteurs les plus sobres. Tous les mois, nous recevons chacun d’entre eux pour un bilan et nous intégrons désormais la consommation de carburant dans cette évaluation. Nous avons commencé à sensibiliser nos collaborateurs il y a six mois et, déjà, nous constatons que certains ont levé le pied. Mais ceux qui consomment le plus sont aussi ceux qui roulent le plus vite et qui reçoivent davantage de PV. Je ne sais pas si la modération est à mettre au crédit de la sensibilisation sur la consommation ou sur la volonté de limiter les frais des amendes.

Avec la carte Energeo, je peux aussi identifier les véhicules les plus voraces. L’un des modèles consommait 20 % de plus que les autres. En choisissant un modèle plus sobre, je gagne 1000 euros par an sur ma facture de carburant. Le poste carburant mobilise 1,2 million d’euros de dépenses par an, soit l’équivalent des loyers du contrat de crédit-bail. Leclerc demande une caution bancaire dont le montant doit correspondre à 15 jours de consommation. Si je dépasse ce seuil, je suis alerté et mes interlocuteurs rehaussent ce plafond momentanément. Je dispose d’un réel suivi de mes consommations et je peux analyser avec précision ce poste ».

 La Signalisation Bretagne en chiffres

• 30 millions d’euros de chiffres

• 330 collaborateurs

• 310 véhicules en parc

La grande distribution abat son jeu