Le risque routier, premier risque à l’étranger

Le club des directeurs de sécurité des entreprises a présenté les résultats de son premier baromètre, réalisé en partenariat avec Axa Assistance France, portant sur la sécurité des collaborateurs à l’international. 

616
Le risque routier, premier risque à l’étranger

OpinionWay a ainsi mené l’enquête auprès de 310 dirigeants d’entreprises françaises de plus de 50 salariés ayant envoyé au cours des 12 derniers mois un salarié à l’étranger.

Premier constat : le danger à l’étranger est bien réel : 74 % des sondés estiment que l’insécurité à l’international représente une menace pour la France, ses entreprises et ses citoyens. Cependant, seuls 20 % considèrent que leurs collaborateurs sont directement exposés à des risques lorsqu’ils se déplacent à l’étranger.

Premier risque identifié, celui de l’accident routier, cité par 57 % des répondants, suivi des risques sanitaires (33 %) et des risques d’accident d’avion ou de train (18 %). Pour y faire face, près d’un tiers de ces entreprises ont confié les questions de sécurité à un collaborateur : c’est bien souvent les DRH qui endossent ces responsabilités (42 %), puis les directeurs/responsables de la sécurité (33 %).

Parmi les actions concrètes évoquées, la mise en place d’un dispositif de gestion de crise lors de déplacements professionnels des salariés à l’étranger pour 20 % des répondants. Six entreprises sur dix disposent également d’un contrat d’assistance spécifique pour les employés en déplacement.

PARTAGER SUR