Les assisteurs du SNSA se mobilisent autour de l’e-call

À l’occasion de la présentation de son bilan annuel, le SNSA, organisme de la branche professionnel des assisteurs, a présenté un état des lieux du dispositif eCall.

2466
SNSA plate-forme eCall

Après la plate-forme Nomad mise en place en 2016 et destinée à faciliter les envois d’ordre de mission entre assisteurs et dépanneurs (voir la brève), le Syndicat national des sociétés d’assistance, SNSA, projette la mise en service, au 1er octobre 2017, de sa plate-forme de réception des « eCall ».

Ces appels d’urgence pour l’intervention des secours sont lancés automatiquement par les dispositifs de télématique embarquée en cas de déclenchement de l’airbag ou de l’activation par le conducteur.

L’eCall obligatoire en avril 2018

L’eCall est déjà disponible sur 2 % des véhicules haut de gamme et devra équiper tous les nouveaux modèles de voitures dès le 1er avril 2018. Le SNSA estime que le dispositif sera disponible dans une voiture sur deux en 2025. La plate-forme du SNSA centralisera les appels pour effectuer le tri entre appels urgents et non urgents, et déclencher les secours ou le dépannage si nécessaire. Les appels seront traités par des personnels permanents et spécialisés.

Le SNSA a obtenu cette mission en septembre 2016 après plusieurs années de discussion avec les pouvoirs publics. « Le SNSA avait mis en évidence que la transmission directe de ce type d’appels vers le 112 serait de nature à fortement désorganiser ces centres de traitement d’urgences », retrace-t-on au SNSA.

eCall

PARTAGER SUR