• Mots clés connexes
  • E85

Le Superéthanol E85 encore confidentiel

Seul carburant à moins de 1 euro dans les stations, le Super-éthanol E85 connaît une poussée de sa consommation, même s’il demeure encore marginal.

- Magazine N°215
1172

D’après Nicolas Kurtsoglou, du SNPAA, sa consommation a ainsi triplé entre 2009 et 2015, grâce notamment à une forte progression du réseau de distribution : sur les deux dernières années, le réseau de stations-service a doublé à 727 stations en France en janvier. Si ce carburant générerait une surconsommation de 25 % par rapport à un véhicule essence, le gain par an serait de l’ordre de 400 euros en moyenne pour les consommateurs. Du côté des flottes, ce carburant offrirait plusieurs avantages. Outre une carte grise gratuite, ou à moitié prix selon la région, la TVA est récupérable à 80 %. Résultat, le coût de possession, en considérant les écarts de consommation, serait réduit de 35 % par rapport à un véhicule roulant au SP95.

Ces atouts n’ont pas empêché, entre 2012 et 2015, la chute vertigineuse des ventes de véhicules flexfuel (fonctionnant à l’E85 ou à l’essence conventionnelle de type SP98) : alors que 7 341 véhicules neufs équipés de cette motorisation avaient été immatriculés en 2012, ce chiffre est descendu à 232 unités en 2015. Et si 14 véhicules étaient proposés en 2012 dans les catalogues des constructeurs, les modèles aujourd’hui commercialisés en flexfuel E85 se comptent sur les doigts d’une main.

Mais certains constructeurs ne désespèrent pas, à l’image de Volkswagen qui vient de lancer la Golf Multifuel. Président de la marque en France, Jacques Rivoal a récemment confié que 500 commandes avaient déjà été prises pour ce modèle.