Le TPMS change la donne

« Le TPMS (Tire Pressure Monitoring System ou système de contrôle de la pression) est une réelle nouveauté et constitue une avancée pour les gestionnaires de flotte et les conducteurs qui peuvent contrôler plus facilement la pression, élément important pour la sécurité et les consommations de carburant. »

- Magazine N°215
742

Pour Jean-Pierre Laur, directeur commercial de Profil +, comme pour ses confrères, le TPMS devient une réalité avec l’arrivée des premiers pneus dotés de cette technologie dans les réseaux.

Outre un travail didactique auprès des entreprises, Point S a défini des procédures spécifiques à cet équipement. « Les gestionnaires de flotte n’étaient pas au courant de l’obligation d’en équiper les véhicules neufs à partir du 1er novembre 2014, observe Pascal Gradassi, directeur commercial. Nous avons mené une campagne pour les informer. »

Arrivant peu à peu dans les réseaux au fil des changements de pneus, le TPMS implique une gestion différente selon la solution technique retenue par les constructeurs. S’il est couplé à l’ABS, les réseaux n’ont pas à intervenir. En revanche, lorsque le capteur est installé sur la valve, le système doit être réinitialisé. Les réseaux ont donc dû se doter de matériel pour répondre à cette exigence.

Équipée, une valve est facturée 50 euros contre 1 à 2 euros sans capteur. Chez Point S, le démontage et le remontage reviennent à 13 euros quand le pneu n’est pas doté du TPMS, contre 19 à 21 euros dans le cas contraire. Lorsque les pneus hiver sont stockés sur les roues, leurs capteurs n’ont pas à être réinitialisés et aucune manipulation n’est nécessaire.

« Le TPMS accroît la connaissance des conducteurs en matière de pression, estime Rodolphe Noulin, directeur de Speedy Fleet. Cet équipement a un impact direct : les conducteurs se présentent spontanément dans les réseaux pour faire regonfler leurs pneus quand ils constatent une anomalie. »