Le Volkswagen Amarok chassera sur les terres des picks-up asiatiques

Dévoilé il y a un an à Hanovre sous la forme d’un concept-car, le pickup de Volkswagen a désormais un nom.

- Magazine N°151
357

Il s’appelle Amarok, qui signifie «loup» en Inuit. Un animal que cette communauté vénère pour sa force, sa robustesse, son endurance et sa supériorité. Des qualités dont aura bien besoin ce nouveau tout terrain puisqu’il prétend chasser sur les terres des gros picks-up de 1 tonne, essentiellement produits par des constructeurs asiatiques (Nissan, Toyota, Mitsubishi,…). L’Amarok dispose d’une double cabine avec transmission intégrale. Une version à une cabine sera disponible ultérieurement.

Côté motorisations, peu d’informations ont filtré. On sait juste qu’il disposera d’un Turbo Diesel Common-Rail (TDI) de dernière génération, « puissant, mais sobre ». VW annonce d’ailleurs une consommation de carburant et des émissions de CO2 atteignant « les meilleures valeurs du segment des pickups ». Produit dans l’usine de VW de Pacheco près de Buenos Aires en Argentine, l’Amarok fera ses premières armes sur le continent sud-américain avec une commercialisation au printemps 2020.Le lancement européen est quant à lui prévu en 2010.