L’eActros obtient l’aval des transporteurs pour sa production

Soutenue par l’État allemand et le carrossier Schmitz Cargobull, la seconde phase de tests de l’eActros a confirmé ses performances dans le transport urbain et périurbain sec ou frigorifique. Ce qui valide sa commercialisation en 2021.
818
eActros
Inapa Deutschland a poussé l’eActros aux limites de son autonomie.

Après deux ans de tests en conditions réelles, l’eActros (voir notre brève) de Daimler Trucks a convaincu de son efficience des entreprises de transport publiques et privées. Des tests partiellement financés par les ministères allemands de l’environnement et des affaires économiques et de l’énergie à travers le projet Concept ELV. Avec ses batteries lithium-ion de 240 kwh, dont la recharge électrique s’effectue de nuit, le camion confirme son autonomie électrique de 200 km, en version 25 t ou 18 t et quelle que soit la saison ou la topographie du réseau urbain, routier ou autoroutier.

eActros
Van Mieghem veut alimenter son eActros avec l’électricité produite par les panneaux solaires installés sur les toits de ses entrepôts.

Un eActros neutre en CO2

« L’absence d’émissions polluantes de l’eActros contribue effectivement à sa stratégie environnementale », constate Inapa Deutschland. Ce papetier sollicite son eActros de 25 t pour des livraisons de palettes frisant les 200 km. Remondis peut « emprunter des itinéraires interdits aux camions thermiques. » Ce transporteur collecte et remplace les conteneurs à déchets du centre-ville de Cologne au prix de fréquents arrêts/démarrages.

À Stuttgart, le chocolatier Ritter Sport cautionne cette « solution de transport neutre en CO2 qui répond à nos valeurs d’entreprise dans les domaines de la durabilité et de la transparence. » Ritter Sport approvisionne plusieurs fois par jour son usine et son magasin SchokoShop avec son de 18 t, Enfin à Saintes, en Belgique, Van Mieghem Logistics livre avec ses eActros des produits pharmaceutiques ou alimentaires aux hôpitaux et aux crèches. Et prévoit déjà d’alimenter ses camions en électricité verte grâce à ses panneaux solaires.

eActros
Le chocolatier Ritter Sport utilise son eActros de 18 t dans le cadre de navettes journalières.

Le transport frigorifique validé

Côté motorisation, les deux moteurs de 126 kW/171 ch et 485 Nm de l’eActros, installés près des moyeux de l’essieu arrière, donnent au véhicule une puissance équivalente à celle des camions thermiques, ce qui satisfait les conducteurs. Après une rapide formation à la conduite anticipée et sans levier de vitesses, ces derniers disent aussi apprécier la souplesse du camion et son silence. Enfin, le partenariat avec le carrossier Schmitz Cargobull a montré que l’eActros supporte le poids d’une caisse d’acier W.BO dotée d’un double étage. De même, le camion alimente la caisse mobile réfrigérée W. KO Cool sans réduire son autonomie ni la climatisation.

Production à deux ou trois essieux en 2021

Daimler Truck donc lancera la production en série de l’eActros au premier semestre 2021. Le véhicule se présentera en versions deux ou trois essieux, et avec des batteries améliorées au niveau de leur poids et de leur puissance électrique. L’offre d’achat s’accompagnera de services connexes : formation des conducteurs, formation des exploitants pour l’intégration des eActros dans les tournées de livraison et aide au choix des stations de recharge électrique pour que les véhicules bénéficient de la recharge rapide en trois heures à 150 kW.

eActros
Société-sœur de Rhénus, Remondis est spécialisée dans la collecte et l’implantation de conteneurs à déchets.
PARTAGER SUR