La flotte de LeasePlan de plain-pied dans l’électrique

Le loueur longue durée LeasePlan a déjà remplacé les trois quarts de sa flotte par des modèles à batterie et basculera l'ensemble de ses véhicules à court terme.
1503
LeasePlan flotte électrique

En convertissant sa flotte à l’électrique, LeasePlan France contredit l’adage selon lequel le cordonnier serait le plus mal chaussé. Fondateur d’EV100, groupement international d’entreprises engagées dans l’électrification de leurs flottes, le loueur longue durée applique à lui-même les actions qu’il préconise à ses clients. Depuis mars, ses collaborateurs basculent donc progressivement à l’électrique. Aujourd’hui, la flotte compte 108 véhicules zéro émission sur un total de 150 unités. Et la transition se poursuit jusqu’à obtenir une flotte 100 % électrique à terme.

Parmi les constructeurs sélectionnés figurent Hyundai, Volkswagen, Mini, etc. La car policy compte cinq niveaux et laisse le choix à quatre véhicules dans chacun d’entre eux dont une citadine. Principal critère de choix, l’autonomie a fait l’objet de toutes les attentions de la part des quinze personnes mobilisées sur le sujet en interne. En effet, cette équipe a examiné les batteries à la loupe, tout comme les capacités de recharge. Et en cas de besoin, des pompes à chaleur ont équipé les véhicules pour élargir leurs rayons d’action.

LeasePlan calcule les TCO thermique/électrique de sa flotte

Le travail de sélection doit se poursuivre, au fil du temps, pour coller à l’évolution de l’offre. « Depuis la mise en place de notre car policy, vingt nouveaux modèles ont été lancés », observe Laurent Pichon, responsable consulting de LeasePlan France. Les experts du loueur longue durée ont réalisé des calculs comparatifs entre thermique et électrique. Conclusion : renouveler la flotte avec des modèles essence et diesel aurait coûté davantage en TCO, même en intégrant des bornes de recharge dans l’équation. Le gain a été investi dans des équipements supplémentaires propres à renforcer la satisfaction des collaborateurs. La différence en faveur de l’électrique se fait sur la fiscalité et l’énergie.

La recharge électrique : point noir

La recharge a fait l’objet de toutes les attentions. Au siège deLeasePlan, la première installation remonte à 2011. Aujourd’hui, les parkings aménagés en surface comptent 62 bornes. Sans dévoiler le coût unitaire, LeasePlan indique une fourchette de prix qui va de 2 500 à 5 000 euros. Or, les coûts d’installation gonflent la facture et varient du tout au tout selon les possibilités de raccordement et le montant des travaux nécessaires. Notons que le loueur longue durée a bénéficié d’une aide du programme Advenir qui est reconduit jusqu’à fin 2023.

En complément, LeasePlan a déployé 75 bornes aux domiciles des collaborateurs éligibles. L’ensemble des conducteurs bénéficient d’une prise en charge de l’énergie électrique. Pour le moment, le gain obtenu ne donne pas lieu à une imposition au titre des avantages en nature.

La loi moyenne de roulage atteint 36 mois et 45 000 km avec des usages très variés selon les conducteurs. Si les recharges se font à 90 % au bureau ou au domicile, des réapprovisionnements sur le réseau public doivent être programmés. Les conducteurs jonglent encore avec plusieurs cartes de pétroliers et autres passes des différents prestataires et basculent d’un câble à un autre. « Dans un projet d’électrification, il faut parler de toutes les contraintes et l’écosystème de la recharge sur la voirie n’est pas encore assez stable », constate Laurent Pichon.