Les conducteurs prêts à partager leurs données sous conditions

D’après un sondage commandé par le loueur LeasePlan, si la moitié des conducteurs s’inquiète du devenir des données recueillies par les véhicules connectés, une majorité d’entre eux est néanmoins prête à les partager sous certaines conditions.

1453
LeasePlan Mobility Monitor 2020
Source : LeasePlan

Après une première édition en 2019 consacrée au véhicule électrique, le loueur LeasePlan vient de publier les résultats 2020 de son étude annuelle sur la mobilité « Mobility Monitor », centrée cette fois sur les données automobiles. L’étude se base sur une enquête en ligne réalisée par l’institut de sondage Ipsos auprès de 4 048 personnes de 18 à 65 ans dans 16 pays dont la France – 87 % étant titulaires du permis de conduire et 56 % vivant dans une métropole de plus de 100 000 habitants.

Bilan : 53 % des répondants s’inquiètent de savoir qui détient leurs données automobiles. 49 % s’inquiètent également de savoir si ces données sont communiquées à des tiers (constructeur, société de location, etc.) et 52 % si des données à caractère personnel tels les lieux visités ou la musique écoutée restent dans la voiture après sa restitution ou sa revente. Les Français font partie des plus inquiets, derrière les Espagnol (voir le graphique ci-dessous).

LeasePlan Mobility Monitor 2020
Source : LeasePlan Mobility Monitor 2020

La majorité des sondés est néanmoins disposée à partager ses données de conduite avec des tiers pour réduire les embouteillages et la durée des trajets (70 %), pour réduire les coûts de carburant et de maintenance (70 %), pour diminuer les émissions de CO2 rejetées par les voitures (67 %) et pour améliorer les performances des voitures (66 %) – à condition cependant que ces données soient anonymisées pour 40 % des sondés.

Source : LeasePlan Mobility Monitor 2020

En s’appuyant sur ce sondage, LeasePlan appelle les constructeurs à « permette plus facilement aux conducteurs de comprendre quelles sont les données recueillies et à quelles fins » mais aussi de supprimer leurs données à caractère personnel s’ils le souhaitent.

Le loueur milite d’ailleurs en faveur de la création d’un serveur neutre géré et financé par un tiers indépendant. « Ce serveur permettrait de compiler les données automobiles de manière anonyme et les conducteurs  auraient une maîtrise nettement plus grande des données partagées, ce qui empêcherait qu’une seule société ait le monopole des données. », argue Tex Gunning, CEO de LeasePlan.

PARTAGER SUR