L’éco-conduite au cas par cas à Paris

Au sein de la ville de Paris, l’éco-conduite est encouragée. Parallèlement à la réduction de l’empreinte carbone, l’objectif reste bien sûr de faire reculer la consommation de carburant et la sinistralité – même si cette dernière reste faible à Paris, avec des accidents souvent bénins.

- Magazine N°176
496

« Mais la démarche aura ses limites : nos agents parcourent peu de kilomètres par an et la plupart de nos véhicules ne sont pas individualisés. Il nous faut donc cibler les agents qui roulent le plus régulièrement. C’est vrai avec ceux de la direction de la propreté et de l’eau qui conduisent des bennes à ordures mais dont le cas reste très atypique », prévient François Prochasson. Les conducteurs de poids lourds, une centaine, ne suivent pas de leur côté des circuits réguliers mais pourraient être concernés.

Cependant, l’éco-conduite cible en priorité les 120 conducteurs du pool, c’est-à-dire les 75 conducteurs présents à l’hôtel...

PARTAGER SUR