L’éco-conduite : une solution pour réduire les coûts d’assurance

Plus impliqué dans la gestion des véhicules, Benoît de Chartres, analyste risques et assurances chez LeasePlan, a une vision plus positive des résultats des formations à l’éco-conduite.

421

Selon lui, ces formations peuvent amener à une réduction globale de la sinistralité de l’ordre de 3 à 8 %. « Mais elles doivent bien sûr être pilotées avec des tableaux de bord, des indicateurs, mais aussi des sensibilisations régulières en interne », précise-t-il. Autre loueur longue durée, Arval dispense des formations à la conduite éco-responsable : « Il est indispensable de l’associer à la prévention du risque routier. Il faut travailler non seulement sur le comportement du conducteur, mais aussi sur les règles juridiques liées à l’utilisation d’un véhicule, sur le mode de fonctionnement d’une entreprise, sur la typologie des trajets ou encore le kilométrage hebdomadaire. L’objectif étant d’arriver à terme à une sinistralité basse de l’ordre de 0,40 à 0,50 sinistre par véhicule en moyenne dans le parc », affirme Thierry Bernard.

Enfin, avant de renouveler votre contrat d’assurance, n’hésitez pas à « éplucher » les clauses actuelles. Des garanties comme les bris de glace, l’assurance des effets personnels ou de certains accessoires, ne sont pas forcément du ressort de l’entreprise. Une opportunité pour payer une prime inférieure mais aussi moins de taxes.

Faites « votre marché » régulièrement. N’hésitez pas non plus à faire jouer régulièrement la concurrence, mais pas trop souvent ni dans n’importe quelles conditions : « Les entreprises peuvent espérer obtenir un meilleur prix ou comparer plusieurs offres, mais il ne faut pas le faire trop fréquemment. Tous les trois ans reste une bonne mesure. Il en est de même avec la sinistralité : évitez de démarcher un assureur lorsque celleci a augmenté », conseille Dominique de Tassigny pour Théorème.

En tout état de cause, n’hésitez pas à impliquer davantage votre assureur dans l’entreprise. Trop souvent considéré comme un passage obligé, il peut être sensible à la volonté d’établir un partenariat avec votre société, être plus à votre écoute en cas de besoin ou de hausse de la sinistralité.