Législation environnementale européenne : les nouvelles règles du jeu

Durcissement de la norme Euro, objectif de réduction des émissions de CO2 à 95 g/km d’ici 2020 et diminution du bruit des véhicules : les constructeurs automobiles vont devoir faire des efforts drastiques pour se mettre en règle avec les exigences de Bruxelles. Sous peine de sanctions financières. Voici un point sur les dernières évolutions.

- Magazine N°196
1702
Législation environnementale européenne : les nouvelles règles du jeu

Depuis plus de vingt ans, la norme Euro oblige les constructeurs à restreindre leurs émissions polluantes. Ce règlement concerne les véhicules légers, VP et VUL (de moins de 2 610 kg) et s’applique à toutes les motorisations : essence, diesel, hybride, GPL ou GNV. Mais aussi aux pièces de rechange spécifiques. Objectif : limiter la pollution due au trafic et pousser l’industrie automobile à développer des véhicules plus propres. Tout en améliorant l’accès aux informations pour les usagers.

Si la norme Euro ne prend pas en compte le CO2 – ces émissions ne sont pas considérées comme polluantes –, elle traque les polluants atmosphériques...

PARTAGER SUR