L’électrique attend son heure

Pour diminuer les émissions de CO2 de son entreprise, Laurent Jolivet, responsable du parc véhicules d’Eiffage Construction, mise sur l’électrique avec un engagement du groupe Eiffage d’introduire dans son parc 300 véhicules de type Kangoo Z.E et 200 Peugeot iOn dans le cadre du projet "Bailly".

- Magazine N°192
568
L’électrique attend son heure

Pour ce responsable comme pour de nombreux confrères, la rentrée de septembre a offert l’occasion de faire le point sur l’avancement de ce dossier. « Nous avons une quinzaine de véhicules électriques en parc et nous comptons insuffler un peu plus de vigueur dans le déploiement. Ce qui nécessite de faire un bilan sur nos besoins en bornes de recharge », explique-t-il.

La motorisation électrique intéresse aussi France Télévisions où les équipes de tournage font rarement des missions de plus de 100 km. « Nous disposons de dix véhicules mais nous allons monter rapidement en puissance. Le frein à débloquer l’an prochain concerne...

PARTAGER SUR