« L’électrique peut s’imposer avant tout dans les entreprises » : Mathieu Flonneau, maître de conférences

Mathieu Flonneau est maître de conférences en histoire contemporaine. « On constate un démarrage assez lent pour le véhicule électrique. Il y a manifestement une inertie, une résistance du marché, un décalage entre le discours promotionnel des constructeurs et des pouvoirs publics et la réalité des chiffres. Cela dit, l’électrique n’a jamais eu autant de chances qu’aujourd’hui de percer, les initiatives en sa faveur et le nombre de nouveaux modèles en témoignent.

- Magazine N°188
1027

À force d’en parler, la voiture électrique devient un repère et finit par entrer dans les mœurs. Elle fait désormais partie de la panoplie automobile. Tous les constructeurs veulent un modèle dans leur gamme, même si la demande n’est pas là. C’est une tête de pont qui permet de pousser le marché vers l’avant, d’accélérer le progrès et l’innovation. Mais aussi de restaurer l’image de l’automobile, de la déculpabiliser d’une certaine façon.

S’il est un endroit où la voiture électrique peut s’imposer, c’est avant tout dans les entreprises à travers des modalités de gestion et d’usages spécifiques : auto-partage, mise en réseau, etc. Il...

PARTAGER SUR