Les 400 modèles les plus «propres» pour les entreprises

Le programme des émissions… polluantes ! Segment par segment et avec le concours de Road To Data, nous avons établi la liste de plus de 420 modèles, versions ou variantes les moins polluants et commercialisés auprès des entreprises en France.

- Magazine N°130
552

Si l’année 2006 fut celle de la révolution de la TVS et de son mode de calcul incluant les émissions de CO2, l’année 2007 voit, enfin, une stabilité de la fiscalité. Les constructeurs ont pu, grâce à une meilleure visibilité à moyen terme, proposer des véhicules dont les émissions prennent en compte les avantages des seuils de 140 g/km et 160 g/km de CO2. La pérennité du calcul offre donc une pérennité de l’investissement. Y compris pour les loueurs-acheteurs. Nous vous proposons donc le « best-of » de plus de 400 modèles parmi les 2 500 véhicules qui répondent aujourd’hui à ce critère, y compris près de 600 véhicules essence ou bicarburation (GPL, GNV, Flexi- Fuel E85 et hybride électrique). Rappelons que le catalogue global France comporte près de 6 500 références, soit plus des 2/3 de l’offre qui dépassent 160 g/km de CO2. . . Précisons enfin que dans cette sélection, nous avons conservé les versions diesel avec ou sans FAP, la surconsommation due à celui-ci ayant une incidence sur sa fiscalité (tout en restant sous la barre des 160 g/km de CO2).

Un classement segment par segment

De la même manière, les versions à boîtes manuelles pilotées et DSG chez Volkswagen – souvent plus sobres que leurs homologues à embrayage classique – sont systématiquement proposées en comparaison. Par ailleurs, nous avons écarté les coupés, cabriolets et autres véhicules hors normes pour ne conserver que les carrosseries 3/5 portes, berlines 4 portes ainsi que les breaks. Un travail effectué, à nouveau cette année, en collaboration avec la société Road To Data.

Chaque tableau reprend la dénomination commerciale du véhicule (carrosserie, moteur, nombre de portes, version, prix catalogue au 15/06/2007), sa puissance en chevaux DIN, le type de carburant, sa consommation mixte normalisée (l/100 km), ses émissions de CO2 (g/km) et sa catégorie, sa puissance fiscale, le coût de la carte grise dans Paris (75) et dans l’Oise (60) et la taxe sur les véhicules de société (TVS). Les paramètres retenus pour le calcul de la TVS sont une détention et un amortissement du véhicule sur 3 ans, un taux d’IS (impôts sur les sociétés) de 0,33 et une immatriculation à Paris (75). A vos calculettes et bonne lecture !

Segment B1

Pas de grosse surprise dans ce segment où la hiérarchie de la TVS suit très exactement les émissions de CO2, et donc la consommation. C’est la Smart Fortwo CDI qui, avec 88 g/km de CO2 émis grâce à son petit moteur diesel, se place en tête : 176 € de TVS. A l’opposé, la Volkswagen Fox 1. 4 l 75 ch essence pointe à 159 g/km en raison d’une consommation élevée de supercarburant (6,7 l/100 km) et se voit alourdie d’une TVS à 1 590 €. Une version au bioéthanol E85 serait une solution pour mieux faire passer la pilule ! Pour ceux que la Smart rebute, voyez comment le trio Peugeot-Citroën-Toyota a bien concocté son offre sur la 107-C1-Aygo en réduisant la puissance du petit 1. 4 HDi à 55 ch et 4,1 l/100 km (109 g/km de CO2) : même classe de carte grise et une TVS qui demeure raisonnable à 436 €. Par conséquent, les deux modèles Fiat Panda et Punto fonctionnant au gaz naturel (GNV) n’ont pas vraiment d’atouts puisque carte grise et TVS sont de niveaux identiques à ceux de la triplette franco-nipponne. Sauf lorsque vous faite le plein de gaz… Ce qui est toujours aussi difficile que de faire le plein d’E85. Notons par ailleurs avec un sourire appuyé, le très bon classement de la nouvelle Renault Twingo 1. 2 TCE qui aligne 100 ch mais, avec des émissions de CO2 maîtrisées à tout juste 140 g/km parvient à «limiter» sa TVS à 700 € ! Plus raisonnable, la version 1. 5 dCi est très correctement placée et, grâce à ses 65 ch, sera bien plus à l’aise en utilisation extra-urbaine que les franco-japonaises.

Segment B2

Le classement des citadines «propres» récompense les efforts de Volkswagen avec sa Polo Blue Motion… même si on ne la voit pas beaucoup dans la rue. Juste derrière, Renault a su habilement conserver sa Clio Campus 1. 5 dCi au catalogue afin d’offrir un véhicule réellement économique sur tous les plans. Même réflexion chez Peugeot avec la 206 1. 4 HDi. Notez tout de même que la Clio de dernière génération est très bien placée avec le 1. 5 dCi 85 ch. Si Peugeot se voit tout juste dépasser par la Toyota Yaris 1. 4 D4-D 90 ch, le sochalien est derrière avec sa 207 1. 4 HDi 70 ch et sa 1. 6 HDi 90 ch. Notez aussi que Citroën place sa C3 avec le 1. 6 HDi en 110 ch juste avant, c’est excellent. La récente Skoda Fabia 2 bénéficie elle aussi de réglages très fins tant sur les TDI VW que sur l’aérodynamique de sa «grande» citadine. A 480 € de TVS pour la 1. 4 TDI 80 ch, on demeure dans le raisonnable. En revanche, le classement est assez injuste pour le GPL qui ne se voit gratifier d’aucun avantage par rapport aux versions essence, et encore moins face aux diesels, pour ce qui est de la TVS ou de la fiscalité des cartes grises. Voyez Chevrolet et sa Kalos qui, entre puissance (70 ch) et émissions de CO2 (153 g/km) affiche une TVS de 1 530 € équivalente ou presque à celle d’une Renault Clio 1. 4 16v essence de 100 ch (158 g/km) à 1 580 €. Même punition pour la Citroën C3 1. 4i GNV de 75 ch, classée à 145 g/km et 1 450 €. Mais le système Stop&Start et la boîte robotisée de la C3 1. 4i 16v essence 90 ch lui permettent de rester «propre» : 135 g/km et 675 € de TVS. Chez Fiat, la Grande Punto a su profiter de nouveaux réglages sur les moteurs JTD et Multijet en 75/90/120 et même 130 ch pour offrir une bonne sobriété et, partant, une TVS raisonnable. Chez Opel, même constatation pour la Corsa qui partage ces mêmes moteurs diesels. Les gestionnaires avisés auront noté l’excellent classement de la Mini diesel, qui devrait encore améliorer à partir de l’été prochain la grande frugalité du 1. 6 HDi d’origine PSA : 118 g/km et une TVS à 472 €.

Segment M1

La persévérance paye pour Toyota qui place sa Prius hybride essence-électrique en tête de ce hit-parade des voitures propres sur le segment des compactes M1. Et le succès auprès du grand public se poursuit. Pour ce qui est de sa pénétration dans l’entreprise ou dans les flottes, c’est une autre affaire. Honda et sa Civic est dans le même mouchoir de poche à 436 € de TVS pour des émissions inférieures à 110 g/km. Juste derrière, pointe l’Audi A3 dans sa dernière mouture, la 1. 9 TDI «e», une petite lettre qui lui autorise, malgré ses 105 ch, des émissions de CO2 contenues à 119 g/km. C’est bien mieux que les versions 2. 0 TDI de 136 ch «Société» inscrites au catalogue et taxées à 700 € de TVS. Mais, pour revenir au haut du tableau, la Citroën C4 n’est pas loin avec son 1. 6 HDi de 110 ch pour 120 g/km de CO2. Soit 480 € de TVS contre 476 € pour l’Audi A3. Renault suit dans ce peloton de tête mais avec «seulement» 85 ch tirés de son excellent 1. 5 dCi : question de génération pour arriver aux mêmes 120 g/km. Du coup, saluons le très bon score de la BMW Série 1 qui affiche 143 ch et 123 g/km : le meilleur rapport puissance/ émissions de ce segment ! Les 615 € de TVS doivent donc sembler très doux aux amateurs de « chevaux béhèmes… » Et un peu plus loin, les 177 ch pour 129 g/km de CO2 de la BMW 120d (645 € de TVS) sont carrément insolents ! Une TVS à peine plus élevée que celle d’une Logan 1. 5 dCi 70 ch… Si la Peugeot 307 n’est pas très bien placée, gageons que la 308, dont la commercialisation est imminente, saura mieux faire avec la nouvelle génération de moteurs HDi et de VTi en essence.

La barre des 140 g/km n’est pas franchie par les 2. 0 TDI de 136 ch de la Golf TrendLine qui demeure mieux placée que les Golf Plus TDI. Juste au dessus, notez les Mégane GPL ainsi que les Nissan Qashqai 1. 5 dCi 106 ch en deux roues motrices. Anecdotique mais conforme à la volonté de Nissan de se placer en concurrence des compactes : 1 450 € de TVS et des émissions de 145 g/km. Encore plus exotique, la Dodge Caliber ferme la marche avec 160 g/ km de CO2 et une TVS à 1 600 € grâce aux nouveaux réglages du 1. 9 TDI VW de 140 ch.

Segment M2

Volkswagen pensait détenir la première marche du podium de ce segment avec sa Passat BlueMotion (136 g/km) mais elle est dépassée par la Volvo V50 et son 1. 6 HDi (origine PSA) de 110 ch. Bien profilée, elle est aussi très sobre… De 635 à 700 €, la différence de fiscalité est minime dans cette catégorie de véhicules dont le niveau d’émissions polluantes est inférieur à 141 g/km. Et c’est dans un mouchoir de poche qu’elles se battent car on y retrouve aussi la Citroën C5 et la Peugeot 407 équipées du même 1. 6 HDI 110 ch dans ce classement de tête.

Au delà, le seuil est de 1 400 € de TVS jusqu’à 1 600 €, pour des véhicules aux prestations très différentes. On ne peut guère comparer une Seat Altea XL 1. 9 TDI 105 ch avec une BMW 318d de 122 ch… Notre classement vous permettra de mieux faire la part des choses en pointant, par exemple, l’entrée de la Ford Mondeo qui se place bien par rapport aux prestations de « grande berline » qu’elle délivre. Et ce, avec le 1. 8 TDCi de 125 ch et non pas avec les motorisations 1. 6 HDi ou le 2. 0 HDi issues de la coopération de Ford avec PSA. La nouvelle Renault Laguna n’est pas encore dans ce bilan mais elle fera mieux que l’actuelle génération puisque, plus légère, elle sera aussi équipée du 1. 5 dCi de 110 ch. Saluons la Skoda Superb et son 1. 9 TDI 115 ch d’origine VW qui peut rivaliser, à moins de 160 g/ km de CO2 et une TVS à 1 530 € avec les «berlines» du segment… pour un prix de vente nettement inférieur. Notez enfin que ce segment laisse entrer la Mercedes Classe C avec son 2. 0 CDI en 136 ch comme en 170 ch. Tous deux se classant tout juste à 160 g/km de CO2. L’innovation technologique sur l’injection diesel haute pression trouve là toute sa signification… fiscale.

Segment H

On retrouve sans surprise sur ce segment les trois marques allemandes Audi, BMW et Mercedes ainsi que l’Opel Signum que nous avons classée dans les « berlines haut de gamme »… car tel est son positionnement par la marque à l’éclair. Avec le succès que l’on sait. Pour ce qui est de la BMW Série 5, une seule version parvient à demeurer sous les 160 g/km, la 520d avec son filtre à particules DPF et ses 163 ch. L’Audi A6 ne peut guère aller au-delà de 140 ch avec son 2. 0 TDI. Mais c’est Mercedes avec son 2. 0 CDI de 170 ch sur la Classe E qui détient le record poids/puissance/ encombrement des 160 g/km de CO2. On comprend mieux, a contrario, pourquoi la Smart CDI ouvre le bal : la moyenne des deux véhicules permet à Mercedes de revendiquer une note très correcte pour la «propreté» de sa gamme ! Ceci expliquant cela.

PARTAGER SUR