Les carburants de synthèse accélèrent

Dans l’optique de réduire la dépendance aux énergies fossiles, des acteurs de l’automobile ambitionnent de produire des énergies synthétiques.

- Magazine N°210
647
Les carburants de synthèse accélèrent

Audi a ainsi lancé le programme e-fuel pour promouvoir les carburants de synthèse neutres en CO2. Déjà trois carburants ont été créés : l’e-gas, l’e-diesel et l’e-benzin.

Pour l’e-gas, le surplus d’électricité émanant des sources d’énergie renouvelable est utilisé pour décomposer par électrolyse l’eau en oxygène (O2) et en hydrogène (H2). La seconde étape, la méthanisation, consiste à combiner l’hydrogène (H2) et le dioxyde de carbone (CO2). Ce processus entraîne une réaction qui produit un méthane synthétique renouvelable (CH4), dénommé l’e-gas.

De l’eau, du CO2 et de l’énergie verte : voici les trois ingrédients de la recette de l’e-diesel...