Les compactes se rebiffent

Alors que ce segment était sagement endormi sur un conformisme esthétique triste et sage – tout un chacun de singer la VW Golf qui va sur sa 6ème génération (patience jusqu’au Mondial fin septembre) – Genève signe le renouveau du style.

- Magazine N°137
507

A commencer par les lignes de ce que sera la remplaçante de la Renault Mégane, prévue elle aussi pour une présentation au salon parisien à la rentrée. Cette Mégane Concept, une des plus belles surprises du salon. Mettez-y des portes «normales», des roues plus petites et un pare-chocs plus protecteur tout en conservant la face avant et vous avez la version Coupé 3 portes de la Mégane III qui s’affiche à 4,51 m de longueur, le nouveau standard du segment. Et pour démontrer que les moteurs essence ont encore de l’avenir, Renault glissait sous le capot de cette version sportive le 2. 0 l de la Clio RS de 200 ch mais se contentant de 6,5 l/100 km, soit 154 g de CO2/km (avec Stop&Start).

Saab et de Lancia : la reconstruction

Autre attraction très courue du salon et attendue avec impatience par la presse mais aussi les concurrents et analystes financiers : la Lancia Delta qui sera la voiture du renouveau chez l’Italien. Le show de présentation était à la hauteur et dévoilait, derrière une fosse d’orchestre symphonique «live», une magnifique berline-coupé compacte. Les stylistes de la maison Lancia ont enfin fait aboutir ce design très ou trop baroque pour des lignes parfaitement léchées, une légèreté sans trop de chrome. Son lancement est prévu dans deux mois, patience ! Belle réussite esthétique aussi pour Saab qui présentait un concept-car très novateur à plusieurs titres. En effet, pour survivre, le suédois propriété du groupe General Motors a pris deux directions : le SUV 4×4 avec le futur 9-4X et la voiture compacte, en dessous de la 9-3 actuelle (basée sur l’Opel Vectra). Cette 9-«1» X prend des allures de magnifique coupé 3 portes quatre places à hayon. Sous le capot, un petit 1. 4 l Turbo de 200 ch grâce à l’hybridation stop&start et au carburant E85 (105 g de CO2 et 117 g en essence). Une concurrente sérieuse pour la Lancia ? Dans un autre registre, mais tout aussi novateur, il faut enfin citer la nouvelle Dacia Sandero que nous listons ici dans le segment des compactes, mais qui s’affichera au prix d’une citadine. Cette véritable « low cost » complète la famille Logan par sa carrosserie 5 portes à hayon et en profite pour se parer d’une face avant plus rondouillarde, mais aussi plus sympathique. Tout juste 4,02 m de longueur, une largeur de 1,75 m, un empattement de 2,59 m, un coffre impressionnant de 320 litres (1 200 l au maximum), trois ans de garantie, le 1. 5 dCi de 70/85 ch sous le capot (120 g de CO2/km) et une commercialisation d’ici la fin 2008. Reste une inconnue de taille : impossible d’en connaître le prix, ne serait-ce qu’une fourchette.

VW, une concurrente pour la Prius ?

De son côté, Volkswagen donnait la réplique avec son coupé Scirocco, mieux réussi que le concept-car Iroc précédent. Sa face avant inaugure la nouvelle identité de VW pour sa Golf présentée à l’automne : phares effilés unis par une calandre plate et originale, encore jamais vue dans le design actuel bien plus lourd et imposant. Sous le capot, la cavalerie habituelle du groupe : 1. 4 TSI 122 ch,1. 8 TSI 160 ch, 2. 0 TSI 200 ch et 2. 0 TDI 140 ch. Tout aussi intéressant, surtout après l’annonce par PSA de l’abandon d’une concurrente potentielle (la C4-308 Hybride- HDi), la Golf Hybrid faisait sa première apparition publique. Son moteur électrique monté directement sur l’arbre (27 ch) entre le 3 cylindres TDI 1. 2 l de 75 ch et la boîte DSG 7 rapports en font une «vraie» hybride capable de se frotter à la Toyota Prius. Volkswagen annonce 3,4 l/100 km pour 89 g de CO2 mais le groupe ne précise pas le surcoût par rapport à la Golf 1. 9 TDi Bluemotion 105 ch équivalente. Pas de date de commercialisation non plus.

PARTAGER SUR