Les constructeurs asiatiques et les flottes automobiles

Encore considérés comme un épiphénomène sur le marché des ventes aux sociétés il y a quelques années, les constructeurs asiatiques (les japonais et les coréens en attendant l’arrivée toujours attendue et redoutée des chinois) font désormais partie intégrante du paysage des flottes.

- Magazine N°148
481

Sans jamais remettre en cause la fiabilité qui a fait la légende de certaines marques, elles ont su faire évoluer leurs véhicules qui rivalisent désormais avec les meilleures références européennes en matière de finition, de comportement routier et même de design.

Le marché des ventes aux entreprises, ce n’est un secret pour personne, s’est tendu depuis la fin de l’année dernière. De nombreuses sociétés rallongent leurs contrats mais d’autres étudient désormais toutes les possibilités qui s’offrent à elles, y compris le choix de certains modèles de marques jusqu’alors écartées des car-policies. Ainsi, tous les constructeurs asiatiques qui nous ont répondu ont reconnu que beaucoup d’entreprises s’intéressaient désormais à leurs voitures ou à leurs utilitaires. Autre phénomène récent : les loueurs longue durée, confrontés à des difficultés d’écoulement des VO en fin de contrat, s’intéressent à des modèles moins courants et se penchent davantage sur les catalogues des constructeurs asiatiques. De quoi transformer le paysage sinistre de la crise économique actuelle en opportunité de développement ? Sans oublier naturellement les voitures hybrides, domaine pour lequel ToyotaLexus et Honda sont les seuls, au jour d’aujourd’hui, à proposer de tels modèles dans leur catalogue. Un avantage concurrentiel dont ces deux constructeurs sont pleinement prêts à tirer parti auprès des entreprises.

PARTAGER SUR