Les émissions divisées par quatre

Si une volée de bois vert a accueilli l’arrivée de la nouvelle TVS, l’avenir ne s’annonce pas sous de meilleurs auspices. Un groupe de travail baptisé « Facteur 4 » a pour mission de plancher sur la division par quatre des émissions de gaz à effet de serre de l’Hexagone à l’horizon 2050. Il a remis son rapport le 9 octobre aux ministres de l’Industrie et de l’Ecologie.

- Magazine N°123
495
emissions voiture

De nombreuses propositions concernent l’automobile : la limitation de la vitesse à 120 kilomètres/heure sur autoroute (économie de 2 millions de CO2 par an), la taxation du kérosène, l’obligation pour les constructeurs automobiles de ne fournir que des véhicules émettant mois de 100 grammes de CO2 par kilomètre à l’horizon 2020, la mise en place d’un impôt sur les biens de consommation en fonction de leurs émissions.

Ailleurs, la Grande-Bretagne s’est fixé comme objectif de réduire les émissions de CO2 de 60 % d’ici à 2050, l’Allemagne de 30 % d’ici à 2030 et de 80 % avant 2050. L’Etat de Californie vise 80 % d’ici à 2050 et l’Australie,60 %. Selon le protocole de Kyoto qu’elle a ratifié, l’Union Européenne doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 8 % entre 1990 et 2012. La division par quatre des émissions de CO2 à l’horizon 2050 n’est pas un objectif abstrait puisqu’il correspond à une hausse des températures inférieure à 2° à la fin du siècle. Bref, la tension n’est pas prête de se relâcher. L’avenir a un prix…

PARTAGER SUR