Les leçons de Migros sur le Hyundai Xcient Fuel Cell

Après un mois de tests du Hyundai Xcient Fuel Cell, la fédération des coopératives suisses Migros tire un premier bilan de ses poids lourds carburant à l’hydrogène.
1594
Migros Hyundai Xcient
La fédération des coopératives Migros a réceptionné trois Xcient Fuel Cell en octobre pour les tester pour livrer ses supermarchés.

Le 7 octobre 2020, le groupe suisse Migros a réceptionné trois porteurs 44 tonnes Hyundai Xcient Fuel Cell roulant à l’hydrogène. Daté du 5 novembre, son premier retour d’expérience est déjà riche, notamment pour le constructeur (voir notre brève).

« Ces camions intéressent beaucoup les professionnels de la logistique et reçoivent un accueil positif des citadins et des collectivités, rapporte Tristan Cerf, rapporteur Migros auprès de la presse pour la Suisse de l’ouest. Seuls quelques conducteurs sont habilités à les conduire après avoir reçu une courte formation sécurité en cas d’accident. » Le réapprovisionnement en hydrogène s’effectue dans les stations privées Migrol. La société H2Energy a en effet installé un équipement spécial pour supporter les 350 bars de pression du gaz.

Hyundai Xcient Fuel Cell : 80% de CO2 en moins

Le test a tardé à débuter : « Hyundai ayant conçu ses Xcient Fuel Cell pour 44 t. Nous avons dû les adapter aux normes suisses qui limitent le PTAC à 40 t en réduisant leur volume avant de les tester », regrette Tristan Cerf. Le bilan à l’usage reste cependant positif : « Les camions à hydrogène émettent 80% de CO2 en moins. Ils sont aussi beaucoup plus silencieux que les véhicules au diesel, poursuit le rapporteur. Ils ont la même charge utile et, avec 400 km, une autonomie double de celle des véhicules électriques. Leurs inconvénients sont d’être plus chers et d’avoir moins d’autonomie que les camions thermiques. »

Migros Hyundai Xcient
Deux exemplaires du Xcient Fuel Cell

Biogaz, électrique, hydrogène

Migros réserve sa réponse sur son niveau de satisfaction : « Il est encore trop tôt pour le dire ». D’autant que le groupe suisse teste d’autres énergies. « L’hydrogène est une étape importante vers la réduction des émissions de CO2 de notre transport routier. Mais Migros s’appuie sur une multi-technologie incluant le biogaz, les batteries électriques (voir notre brève) et maintenant les camions à hydrogène, justifie Tristan Cerf. Ce mélange permettra à Migros d’obtenir très rapidement une réduction significative de ses émissions de CO2. Nous poursuivrons dans cette voie de manière cohérente et notre flotte de camions à hydrogène sera augmentée d’ici la fin de l’hiver 2020-2021, dans le cadre de pilotes régionaux. »

La principale condition demeure cependant que « le politique suive le privé et nous permette d’investir sans entrave pour les dix prochaines années », conclut ce responsable.

Les articles du Guide de la gestion des poids lourds 2021 sur les véhicules industriels verts

Migros Hyundai Xcient
Les sept bonbonnes d’hydrogène fixées à l’arrière de la cabine contiennent 32,09 kg d’hydrogène.
PARTAGER SUR