Les loueurs courte durée se tournent vers la mobilité

La branche LCD du CNPA a annoncé, lors de sa conférence de presse annuelle, qu’elle changeait de nom. Désormais appelée « Métiers de la mobilité partagée », la branche professionnelle entend ainsi anticiper la montée en puissance des locations entre particuliers.

1547
Les loueurs courte durée se tournent vers la mobilité

La branche LCD du CNPA n’est plus : vive « Les métiers de la mobilité partagée » ! C’est une petite révolution de palais qu’a menée la branche des loueurs professionnels du Conseil national des professions de l’automobile pour anticiper l’avenir de la location.

En effet, comme l’a parfaitement expliqué André Gallin, le président de la branche, « la mobilité change, tout comme les modes de consommation. Et les dernières acquisitions et alliances dans ces domaines nous laissent à penser qu’il faut que nous, loueurs, ouvrions la porte aux sociétés d’auto-partage, de covoiturage ou encore de location entre particuliers ».

Une anticipation de l’avenir qui se base avant tout sur l’étude annuelle du marché de la LCD que mène le CNPA avec le cabinet GMV. Sur un marché estimé à 3,2 milliards d’euros en 2015, André Gallin a d’ailleurs pris en exemple le poids de la location entre particuliers, encore inconnue il y a peu, et qui représenterait « déjà 3 % du marché ».

Désireuse de ne pas rentrer dans un bras de fer avec cette nouvelle économie, la branche a ainsi annoncé que des discussions étaient en cours avec ces acteurs afin de clarifier plusieurs points et notamment « la création d’un cadre fiscal clair », en collaboration avec le gouvernement.

Les locations professionnelles à la baisse

L’étude de GMV a été menée auprès de 35 000 personnes dont 2 312 ont dans l’année loué un véhicule en tant que conducteur principal. Cette enquête a dressé un bilan stable pour la LCD en 2015 avec 7,5 millions de locataires pour 20 millions de véhicules loués. Dans le détail, les locations de VP à titre professionnel ont reculé de 3 points, avec 28 % des répondants concernés en 2015 contre 31 % en 2014. Du côté des VUL, les locations professionnelles sont aussi à la baisse de 1 point à 6 % des répondants.

Autre constat : parmi les locataires interrogées, 5 % d’entre eux ont eu recours à la location entre particuliers en 2015, tandis que 15 % des Français utilisent le co-voiturage (+ 3 %). L’autopartage semble lui séduire : 74 % de l’échantillon de locataires estime qu’il s’agit d’une solution alternative à la possession.

PARTAGER SUR