Les loueurs jouent la carte des services

Si le TCO est le sujet n°1 pour les gestionnaires de parcs et donc, pour l’ensemble de la profession de la location, une importance grandissante est accordée à la prévention et à l’éco-conduite.

- Magazine N°152
530
Les loueurs jouent la carte des services

Cette année, quel est le tiercé gagnant des thèmes les plus «brûlants» en termes de services aux entreprises pour les loueurs longue durée ? Sans hésitation aucune, encore et toujours le TCO. Viennent ensuite la prévention et l’éco-conduite qui sont, pour partie, liés au TCO, mais qui ont aussi une dimension sécurité importante. Enfin, la restitution des véhicules en fin de contrats reste un sujet primordial pour les entreprises qui se plaignent toujours du manque de transparence des facturations de remise en état. Sur toutes ces thématiques, de nouvelles initiatives ont vu le jour depuis le début de l’année.

C’est le seul loueur à avoir innové cette année en matière de restitution de véhicules en fin de contrat. GE Capital Solutions Fleet Services a lancé le 23 septembre, iRestitution, le premier portail de restitution de véhicules en ligne. Cette offre est proposée gratuitement aux clients, quelle que soit la taille de leur flotte et qui se veut une « réponse aux attentes exprimées par nos clients et partenaires, lesquels vont gagner encore plus de temps et de transparence sur la dernière étape de la vie de leur contrat LLD », souligne le loueur longue durée. Le service iRestitution est le signe d’un « engagement auprès des gestionnaires de parcs et des conducteurs, avec une réduction du cycle de restitution allant jusqu’à 4 jours. Et qui se veut plus transparent grâce à l’intégration systématique de la photo expertise ».

GE invente une nouvelle vie à la fin de vie des contrats LLD, se félicite le loueur. Le fonctionnement se déroule en 3 étapes : le gestionnaire de parc ou le conducteur prend rendez-vous en ligne avec un inspecteur mandaté par GE Capital Fleet Services. Il sélectionne le garage de son choix et choisit un jour et une heure de RDV. La restitution se déroule en présence de l’inspecteur et du conducteur ; les photos sont directement intégrées au rapport d’expertise électronique, qui est réalisé en temps réel et signé par le conducteur. Ce rapport est ensuite publié et stocké sur la plate-forme iRestitution, dans les 48 heures suivant le rendez-vous. Il reste consultable à tout moment par le gestionnaire pendant cinq ans. Cette prestation a été testée dans le cadre d’une « opération pilote » auprès de 50 clients, pendant trois mois. « D’ici à fin 2009, 30 % de nos restitutions se feront via ce nouveau canal », espère GE Capital Solutions Fleet Services.

Optimiser les TCO

Il y a un an, dans le dernier dossier de Flottes Automobiles consacré aux nouveaux services, les dirigeants d’ALD Automotive soulignaient que le « marché attendait la profession sur la question du TCO ». Fort de cette certitude, le loueur a présenté le 23 septembre « ALD TCO management », un indicateur décisionnel pour l’optimisation des flottes automobiles. Chaque coût composant le TCO est identifié -loyer, maintenance, carburant, taxes, assurance- et son poids est évalué afin de déterminer les leviers d’action à mettre en place. Parmi les leviers possibles figurent l’optimisation des couples durées-kilométrages, des itinéraires de déplacement ou encore la sensibilisation des conducteurs à la réduction de la sinistralité. « Notre approche TCO, dans le cadre d’une révision de politique voiture permet de regarder précisément comment et où s’articulent les dépenses liées aux véhicules, au delà des dépenses facturées », insiste le loueur.

L’optimisation du TCO n’est pas la seule ligne d’action d’ALD Automotive qui a présenté au total cinq innovations le mois dernier. La sécurité figure en bonne place de ces lancements, avec ALD safetydrive et ALD ecodrive.Tous deux sont déployés en partenariat avec le circuit Beltoise Evolution. « ALD safetydrive » est une formation qui permet de « se préparer à la conduite », «prévoir» et «anticiper » et de sensibiliser plus généralement aux risques routiers. Ces formations ont lieu sur quatre simulateurs de conduite ou sur le circuit (9 véhicules sont en permanence aux couleurs de la filiale de la Société Générale). Les bénéfices clients sont assez simples à comprendre et touchent à la réduction des coûts liés au temps passé en gestion de sinistres, au montant de la prime d’assurance ou à la sinistralité de la flotte. Quant à ALD Ecodrive, elle vise à former les conducteurs à une conduite éco-citoyenne (mode de conduite, choix des déplacements, vitesse moyenne…) « Une « Ecoconduite » contribue à réduire jusqu’à 20 % de la consommation carburant des véhicules tout en limitant l’émission de CO2 », rappelle ALD Automotive.

L’éco-conduite prend son envol

La sécurité est un thème porteur pour les loueurs longue durée. Avec son programme « Environnement & Sécurité », Arval France ambitionne d’aider les entreprises -via de nouveaux services et de nouveaux produits- à concilier mobilité, économies, environnement et sécurité. « Nous répondons à ces objectifs par une gestion plus respectueuse de l’environnement, des formations et conseils renforçant la sécurité du conducteur. » A la clé, des économies de carburant allant de 10 à 15 %. L’étude de marché est paneuropéenne, tout comme le projet dont la France est un des premiers pays d’application. Les 22 filiales Arval sont potentiellement concernées. « Le pilote commercial est en cours, pour commercialisation début 2010. Nous espérons qu’une grande majorité de nos clients sera concernée par les économies de carburant et la réduction volontaire de leurs émissions de CO2, en suivant un programme de formation à la conduite éco-responsable, et en mesurant ses bénéfices dans le temps. Nous pourrions envisager une souscription de cette offre sur 15 à 20 % de nos véhicules », précise la filiale de BNP-Paribas.

Chez Renault, on cultive tout à la fois la fibre verte et la sécurité. La marque au losange a annoncé en juin sa volonté d’accélérer avec des partenaires de la location longue durée la mise à disposition de véhicules électriques pour les entreprises. Deux partenariats ont été signés au début de l’été avec Arval et ALD Automotive dans ce sens. Début juin, Renault a présenté sa stratégie véhicule électrique à quelques clients privilégiés, dont Arval, qui a pu découvrir la future gamme Zéro Emission du constructeur. Une gamme complète de véhicules électriques sera disponible à partir de 2011. « Des solutions innovantes seront rapidement développées par Renault et Arval et les équipes des deux partenaires », souligne la filiale de BNP Paribas. Pour Gianluca Soma, directeur général d’ALD Automotive, ce partenariat permet de renforcer « l’engagement profond d’ALD en matière de développement durable permettant d’amener le fleet management des véhicules d’entreprises vers un management de véhicules parfaitement respectueux de l’environnement. »

Le constructeur tricolore a par ailleurs déployé en septembre une offre de formation à l’éco-conduite, baptisée C.A.R. «PLUS». Elle est composée d’une partie théorique et d’une partie pratique sur le véhicule du formateur et/ou du collaborateur. Le groupe propose aussi un service de télématique embarqué permettant, suite à la pose d’un module communiquant dans le véhicule, de transmettre périodiquement aux collaborateurs et aux responsables de flottes les informations techniques propres à optimiser la gestion du parc. Outre cette prestation, Diac Location propose la mise en place d’un terminal nomade communiquant à l’intention des conducteurs. Il intègre un service de navigation classique doublé d’un bouquet de services accessibles en temps réel permettant au conducteur de gagner en sérénité et en sécurité.

Même les acteurs de taille plus modeste de la location longue durée se mobilisent sur le thème de la conduite verte. Ainsi, Elat met en place le concept Elatgreen. « Nous voulons mettre en place des conseils de conduite éco, accessibles à tout le public. Nous proposerons régulièrement des offres spécifiques voitures vertes pour aider notre environnement », promet le loueur qui fête ses 20 ans d’existence.

TCO et aide à l’audit des parcs

Si avec « Savings Accelerator », LeasePlan se positionne aussi sur l’optimisation des coûts de détention des parcs (TCO), via un outil d’aide à l’audit des parcs par la force commerciale, le loueur a procédé ces derniers mois à d’autres lancements. Le dernier date de septembre et porte sur la revente de véhicules d’occasion aux particuliers. Baptisé «Car- Next», ce service propose d’acheter un VO de moins de 4 ans et 90 000 km. « Ces véhicules sont de première main, de retour de location longue durée et sélectionnés pour leur état très satisfaisant. Ils répondent à la charte de qualité Car- Next qui garantit une voiture récente et sûre », indique le loueur qui s’engage sur 7 points (parmi lesquels une certification des kilomètres réels, une garantie 12 mois pièces et main d’oeuvre dans le réseau national du constructeur). Le particulier a la possibilité de chercher les offres d’occasion dans le moteur de recherche du site CarNext, de remplir le formulaire contact du site pour une demande spécifique ou encore d’aller au centre CarNext de Maurepas dans les Yvelines. « LeasePlan s’engage à répondre sous 48 h à chaque demande », insiste-til. « Grâce à notre centre VO de Maurepas, de 5 hectares et d’une capacité de stockage de 1 950 véhicules, nous sommes le seul loueur sur le marché à posséder un centre de véhicules intégrés, rassemblant sur le même site la majorité des véhicules restitués partout en France par nos clients », explique Laurent Didenot, Directeur VO.

PARTAGER SUR