Les motorisations alternatives progressent en Europe

D’après les dernières statistiques de l’ACEA, 298 463 véhicules à motorisations alternatives ont été vendus en Europe au premier semestre. Un chiffre en progression mais qui ne représente que 4 % du marché global.

456
Les motorisations alternatives progressent en Europe

Petit à petit, les motorisations alternatives (électriques, hybrides, GPL, GNV) font leur nid. Dans une étude publiée récemment, l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a constaté qu’au premier semestre 2015, les ventes de ces véhicules « propres » ont progressé de 24,6 % sur le Vieux Continent avec 298 463 immatriculations.

Ce sont les modèles électriques qui ont enregistré la plus forte hausse avec 52 889 unités écoulées contre 29 640 en 2014, soit une augmentation de 78,4 %. L’électrique demeure malgré tout la motorisation alternative la moins vendue en Europe. En effet, les hydrides, s’ils n’ont progressé « que » de 21,6 % au premier semestre, ont été vendus à 109 481 unités.

Les champions de ces moteurs « propres » restent les véhicules roulant au GPL et au GNV : 136 093 ont été immatriculés depuis le début d’année contre 119 848 l’an dernier (+ 13,6 %). Une performance à nuancer puisque due à l’Italie qui pèse à elle seule 106 823 unités.

Si le marché semble donc sur le point de décoller, ces bons chiffres restent à tempérer. Au premier semestre 2015, 7 169 984 véhicules neufs ont été immatriculés en Europe, les motorisations alternatives ne rassemblant que 4 % de ce total…

PARTAGER SUR