Les nouveaux carburants au banc d’essai

- Magazine N°133
3588

Il s’appelle Ultimate chez BP, V-Power chez Shell ou encore Excellium chez Total. Lancés en 2004 et 2005, ces nouveaux carburants affichent des performances supérieures aux carburants classiques. Grâce à des additifs spécifiques, ils réduisent la consommation, les émissions de CO2, les bruits et prolongent la vie du moteur. Plusieurs flottes françaises ont testé l’Excellium de Total : Suez, France Télécom ou encore Bouygues.

Chez France Télécom, les possesseurs de cartes carburant ont été incités à choisir prioritairement ce carburant. Bilan : France Télécom a économisé 2 millions d’euros sur le poste carburant et a donc réduit ses émissions de CO2.

De leurs côtés, Bouygues Entreprises France Europe et Saur ont mené pendant six mois un test comparatif sur six mois entre un diesel classique et le diesel Excellium. Plus de 750 véhicules étaient concernés. Bilan : les deux entreprises ont enregistré une économie de 3,7 % sur la quantité de carburant consommée. Les émissions de CO2 ont elles aussi été réduites de 3,7 %. Forts de ses résultats, les groupes Bouygues et Saur ont décidé de généraliser l’utilisation de Total Excellium diesel à l’ensemble de leur flotte en France, soit 25 000 véhicules. Avec à la clef une réduction des émissions de CO2 de 9 250 tonnes par an et une réduction de 20 % des émissions de monoxyde de carbone.

Autre avantage de l’Excellium, le bruit des moteurs diesel à froid est réduit de 37 %. Quant au V-Power de Shell, il a permis à l’écurie Audi Sport de gagner les 24 heures du Mans en 2006 et 2007. Shell V-Power contient du carburant de synthèse GTL qui maintient les injecteurs dans des conditions optimales. L’Audi R10 TDI a donc pu maintenir un haut niveau de performance tout au long de la course et remporter la première place. De son côté, BP a lancé en mars dernier une grande campagne de communication autour de son BP Ultimate lancé en 2004. Selon le pétrolier, un client BP sur trois choisit aujourd’hui Ultimate. Bénéfice : un moteur plus propre donc plus performant et qui consomme moins et réduit les émissions nocives. BP annonce une économie qui peut aller jusqu’à 36 kilomètres par plein. Un gain appréciable qui peut encore être amélioré en adaptant sa conduite. C’est le choix qu’ont fait Bouygues et Saur en menant une grande campagne de communication interne. Associée à l’adoption généralisée de l’Excellium, cette campagne devrait permettre de réduire la consommation de carburant de 5 % et les émissions de CO2 de 12 500 tonnes.

PARTAGER SUR