Les nouveaux véhicules utilitaires propres !

Tout comme l’automobile, le véhicule utilitaire se doit désormais d’afficher des consommations de carburant et des émissions de CO2 de plus en plus faibles.

- Magazine N°151
541

Une démarche nécessaire pour faire face à une demande croissante d’entreprises soucieuses de leur image et pour anticiper les futures normes européennes de pollution qui devraient toucher les utilitaires prochainement. En quelques années seulement, l’automobile a connu une véritable révolution avec un abaissement drastique des consommations de carburant et des émissions de CO2, ces dernières étant désormais un critère essentiel dans le choix des modèles par les entreprises. Jusqu’ici, les utilitaires légers et les voitures de société ne subissent pas encore de règles de pollution. Pourtant, régulièrement, la menace d’une taxation des émissions de CO2 des utilitaires refait surface. Et il est vrai qu’une taxation des VU semble inéluctable dans le cadre d’une démarche globale de la réduction des émissions de CO2 et de la future taxe carbone. Du coup, la plupart des constructeurs réfléchissent à rendre leurs modèles moins polluants en allant de l’amélioration des motorisations actuelles pour répondre aux normes Euro 5 ou EEV jusqu’à l’introduction de modes de propulsion « zéro émission ».