Les outils pour optimiser la gestion de son parc

Les évolutions technologiques ont permis de développer de multiples fonctionnalités pour gérer et optimiser les véhicules des professionnels, artisans, TPE et PME. Les prix baissent, les offres se multiplient et le marché est en passe d’exploser.

585
Suivi de flotte : Les outils pour optimiser son parc

De nombreuses PME et TPE décident de déployer des solutions pour géolocaliser leurs véhicules. Grâce aux systèmes proposés, l’entreprise peut connaître le kilométrage exact de son ou de ses véhicules, le niveau des fluides, l’état d’usure des pièces de sécurité, mais elle peut également les localiser en direct pour optimiser leurs déplacements ou pour les récupérer après un vol. Cette technologie a d’autant plus d’intérêt lorsque les salariés ont un véhicule attribué et que ce véhicule, véritable outil de travail, transporte du matériel coûteux. Et grâce à cette technologie, une entreprise peut louer ses véhicules au kilomètre, mais aussi s’assurer en fonction de l’usage réel qui en est fait ou bien encore adopter et mesurer les effets d’une conduite écologique et économique.

Mais ce n’est pas tout ! Embarquer un boîtier dans le véhicule permet aussi de localiser le véhicule en cas d’urgence (accident, panne…) et d’organiser l’assistance avec davantage d’efficacité comme le proposent les mutuelles de la MAIF et de la MACIF depuis février 2008. Les deux mutuelles peuvent également récupérer le véhicule en cas de vol. Enfin, les systèmes proposés alertent le responsable lorsque la porte arrière d’un utilitaire est ouverte ou lorsque la température de la cabine frigorifique baisse au-delà d’une limite définie au préalable.

La maturité à l’horizon 2010

Premier signe que la géolocaliation est en passe de se généraliser, Cofiparc, filiale de BNP Paribas, étend ses services autour de la localisation par satellite. La filiale de BNP Paribas propose des contrats de location aux PME-PMI et aux TPE à travers les réseaux des concessionnaires et a lance  début 2008 une tarification au kilomètre grâce à une technologie développée par Traqueur. Devant le succès rencontré et grâce au boîtier embarqué pour relever les kilomètres parcourus, Cofiparc a lancé en septembre 2008 un nouveau service de récupération des véhicules volés au tarif de 3,90 € par mois. Le coût du système nécessaire à la géolocalisation étant déjà amorti sur l’offre de location au kilomètre, Cofiparc peut proposer ce tarif particulièrement attractif par rapport à la concurrence. Et les enjeux sont loin d’être négligeables. « Lorsque le véhicule d’un plombier est volé, explique Cofiparc, ce n’est pas simplement son mode de transport qu’il perd mais également son outil de travail, son atelier. » Enfin, Cofiparc s’apprête à commercialiser une solution de géolocalisation dans les semaines à venir et proposera également, à terme, une assurance au kilomètre. Bref, la géolocalisation n’est plus l’apanage des grandes entreprises ou des flottes de livreurs ou de techniciens.

Même les commerciaux et les cadres sont concernés. « Avec le système que nous installons, explique Jean-Marc Desbornes, directeur général adjoint de Masternaut, le commercial ou le cadre optimise son emploi du temps et bénéficie d’un écran pour envoyer ou recevoir des messages, d’un système de navigation, des alertes radars de Coyote, d’un kit mainslibres Bluetooth… Ceux d’entre eux qui ne voyaient pas l’intérêt de la géolocalisation changent aujourd’hui d’avis grâce au confort et à la sécurité apportés. »

Sans doute ces arguments expliquent-ils l’intérêt grandissant de la géolocalisation et sa probable généralisation à l’ensemble des véhicules.

PARTAGER SUR