Publi-Communiqué

Les pneumatiques, un équipement pour chaque saison

Pour les véhicules de tourisme, le marché français du pneumatique neuf de remplacement est estimé à 30 millions d’unités. Seuls 8 à 10 % de ces volumes sont mobilisés par les pneus "hiver". En Allemagne, ce segment des pneus hiver représente 55 % du marché global. En France, tout le monde parle de pneus « neige » et, par conséquent, associe ces pneus à la conduite en montagne. Rien n’est plus faux.

661
Les pneumatiques, un équipement pour chaque saison

En fait, les pneus hiver offrent de meilleures performances dès que la température passe au-dessous de 7°. Sous ce seuil s’opère la transition vitreuse (passage du caoutchouc élastique au verre) et les performances des pneus classiques se dégradent. C’est le mélange de gomme des pneus hiver qui va faire la différence en préservant leur souplesse. À 50 km/h, en conditions hivernales, la distance de freinage d’un pneu hiver va être plus courte de 10 m par rapport à celle d’un pneu classique.

Malgré les qualités indéniables des pneus hiver, de nombreuses entreprises reculent encore devant l’investissement. Il y a plusieurs années, le coût d’un pneu hiver était largement supérieur à celui d’un pneu classique. Aujourd’hui, la différence de prix s’est beaucoup estompée. Désormais, sur une période de six ans, la différence de budget va être minime si le véhicule adopte un jeu de pneus hiver et un jeu de pneus « été » en lieu et place de deux trains de pneus été. Mais avec une double contrainte : il faut changer les quatre pneumatiques deux fois par an et organiser le stockage des enveloppes ainsi démontées.

PARTAGER SUR