Les très chers fourgons nacelles de Fargas

« En trois ans, les prix de l’entretien ont doublé ». C’est avec un certain effarement que Pierre Boucharinc, responsable logistique de Fargas, spécialiste des réseaux de télécommunications et partenaire de France Télécom, découvre les coûts de l’entretien des fourgons nacelles que l’entreprise a été obligée d’acquérir à partir de 2005. La loi a en effet interdit l’utilisation d’échelle.

- Magazine N°167
566
Les très chers fourgons nacelles de Fargas

Il a aussi fallu gérer l’usure prématurée des VU. « Cela touche les pneus, les freins et la suspension, d’abord parce que les nacelles n’ont pas été correctement adaptées aux fourgons, ensuite parce que nos utilitaires parcourent de longues distances, notamment sur des routes de petite montagne », explique Pierre Boucharinc. La différence avec les coûts d’entretien des fourgons classiques, sans équipement particulier, est manifeste. « Ces coûts-ci sont maîtrisés », assure-t-il. La présence d’un équipement spécifique reste une contrainte très lourde, d’autant plus qu’il faut également l’entretenir, et un seul prestataire est capable de le faire...