Véhicules d'occasion : un marché sous observation

« Les véhicules des segments inférieurs se vendent mieux » : Annick Picollet, ministère de la défense

Annick Picollet est la chef du bureau externalisation des véhicules du ministère de la défense Hors véhicules militaires, le ministère de la défense est à la tête de 17 000 véhicules dont 500 lui appartiennent en propre. Détail des actions menées pour valoriser les VO de cette flotte.

- Magazine N°185
1159

« Les 500 véhicules financés sur les fonds du ministère sont des VP achetés auprès de l’Ugap qui nous conseille pour affiner nos acquisitions. Pour certaines gammes, nous avons le choix entre deux modèles. Notre premier critère de référencement reste l’adéquation avec les utilisations et non la valorisation lors de la revente.

Un tiers des 500 véhicules est revendu chaque année, avec 3 à 4 ans d’ancienneté et un faible kilométrage. L’ensemble de nos VO est revendu par la Direction nationale d’interventions domaniales (DNID). Nous préparons le dossier administratif avec un descriptif détaillé, et la DNID assure les ventes en présentant...

Véhicules d'occasion : un marché sous observation

PARTAGER SUR