Les véhicules du segment E et SUV hybrides

Le haut de gamme luxe et les gros SUV sont rarement sur les « short lists » des gestionnaires de parc. Et pour cause, même avec des motorisations diesels perfectionnées, ces lourds et encombrants véhicules sont incapables d’échapper au malus ou à un taux de TVS dissuasif.

- Magazine N°173
742
Les véhicules du segment E et SUV hybrides

Aidés par des motorisations hybrides, certains glissent cependant sous la barre des 200 g de CO2, avec une TVS à 18 euros/g en 2012. Pour conclure ce dossier, passons donc rapidement en revue ces quelques hybrides « vertueux ».

Jusqu’à il y a peu, le japonais Lexus détenait le monopole de la berline de luxe et du SUV hybrides ; la filiale de Toyota est dorénavant rattrapée par les constructeurs allemands. Mais rendons donc d’abord hommage au précurseur et à sa GS450h (4,85 m de longueur), emmenée par l’incontournable module hybride essence-électrique : un 3.5 V6 de 296 ch aidé par un moteur électrique de 200 ch, les deux ne se cumulant pas...