Les voitures françaises de plus en plus propres

Les efforts des constructeurs automobiles pour proposer des modèles plus sobres et les incitations gouvernementales pour pousser les consommateurs à rouler plus propre portent leurs fruits.

- Magazine N°159
469
la Smart fortwo à 88 g

Le palmarès 2010 des  voitures particulières les moins polluantes immatriculées en  France, que vient de publier l’Agence de l’environnement et de la  maîtrise de l’énergie (Ademe),  en témoigne. En 2009, les trois quarts des véhicules neufs vendus en  France étaient sous la barre des 140 g de CO2/km. Soit 40 % de plus qu’il y a cinq ans. Et sur le total des ventes, la moitié n’excédait pas 120 grammes. Résultat : la France endosse aujourd’hui le maillot vert de l’Union européenne en matiè- re de rejets de CO2. La moyenne des émissions se situe maintenant à 133 g/km, le taux le plus bas d’Europe, contre 140 g/km il y a un an. De quoi anticiper sans difficulté l’objectif européen de 130 g/km prévu à l’horizon 2015. Il devrait d’ailleurs être atteint par la France dès la fin de cette année.

Selon l’Ademe, plusieurs facteurs expliquent cette « bonification » du parc à la route en France. A commencer par la mise en place du dispositif du bonus/malus, suivie l’an dernier par la prime à la casse, qui ont nettement influencé le marché. Ces dispositifs ont en effet permis de rajeunir le parc, tout en faisant progresser les ventes de près de 10 % en 2009, avec une nette percée des voitures de petit gabarit, sobres et, bien sûr, peu polluantes. Depuis 2007, ce sont près de 2,5 millions de véhicules qui ont été concernés par le bonus écologique. Et le nombre de modèles éligibles a quasiment doublé sur la période, passant de 506à 1156 véhicules en 2009 (dont un tiers au catalogue des constructeurs français).

Autre tendance signalée par l’Ademe : le recul de la diésélisation du parc (70 % des ventes, contre 77 % à fin 2008) au profit des motorisations essence désormais privilégiées dans les achats. Mais les Français se tournent aussi vers d’autres énergies. L’année 2009 aura ainsi été marquée par le retour en force du GPL (gaz de pétrole liquéfié), avec un niveau de ventes record de près de 25 000 immatriculations et une part de marché de 1 %, contre 0,1 % à fin 2008. A noter aussi la progression des modèles hybrides dont les ventes ont augmenté de 16 % l’an passé (9 826 véhicules écoulés).

Enfin, ce panorama ne serait pas complet sans la liste des véhicules les plus propres au classement 2010 de l’Ademe. Dans la catégorie diesel, la Smart fortwo à 88 g reste cette année en tête. Elle est suivie par la Ford Fiesta et la nouvelle Ibiza de Seat. Sur le podium essence, une Toyota en chasse une autre : la nouvelle hybride Prius à 89 g ravit la première place à la Toyota iQ 68 VVT-i. La Honda Insight

PARTAGER SUR