Les VUL rattrapent leur retard sur l’assistance

Longtemps, les véhicules utilitaires ont été les parents pauvres des progrès liés à la sécurité.

- Magazine N°174
642

Le freinage ABS et l’ESP sont aussi restés des options chères et dissuasives pour les acheteurs et autres loueurs société. En 2007, le taux d’équipement pour l’ESP atteignait à peine 2 % sur les VUL contre 42 % pour les VP, selon le CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles). Et à l’exception de Mercedes, rares étaient les constructeurs à proposer cette assistance en série. Grâce à l’obligation légale de monter ces équipements en série (l’ABS depuis 2006, l’ESP en 2012), l’écart en matière d’équipements de sécurité entre VP et VU a tendance à se réduire mais le retard reste important. « Il a fallu batailler dur pendant dix ans pour...

PARTAGER SUR