L’Etat table sur 2 millions de véhicules électriques en 2020

Le gouvernement l’a rappelé maintes fois, la France doit être en pôle position dans la course à l’électrique. Pour y parvenir, il a présenté le 1er octobre dernier son plan pour le développement des véhicules électriques et hybrides rechargeables.

- Magazine N°153
402

Un plan comprenant 14 « actions concrètes » visant notamment à soutenir la recherche, créer une filière de fabrication de batteries, stimuler la demande et développer les infrastructures de recharge. L’objectif étant de mettre 2 millions de ces véhicules à la route en France d’ici 2020, puis 4 millions en 2025.

Les flottes d’entreprises sont le premier relais sur lequel va s’appuyer l’Etat pour favoriser une émergence rapide de l’offre. Ses services, en partenariat avec des sociétés privées et publiques se sont en effet engagés à acquérir 100 000 véhicules électriques d’ici à 2015. Un premier appel d’offres portant sur 50 000 unités sera lancé d’ici la fin de l’année. Sur ce total, 5 000 rejoindront le parc d’EDF.

Parallèlement, l’Etat a confirmé le maintien du super-bonus de 5 000 € jusqu’en 2012 pour l’achat d’un véhicule de moins de 60 g de CO2/km. Autre priorité du gouvernement : développer les infrastructures de recharge afin de permettre aux consommateurs de disposer de 4,4 millions de bornes d’ici à 2020 (dont 90 % seront situées dans les parkings et garages des habitations et des entreprises). L’investissement consacré à ces équipements représente plus de 4 milliards d’euros. Enfin, 125 millions d’euros seront également investis, via le Fonds Stratégique d’Investissement, dans l’usine de fabrication de batteries lithium-ion que Renault doit construire à Flins (78). Ce site, qui vise une production de 100 000 batteries par an, a

PARTAGER SUR